mars 2006

Roumanie : Adrian Nastase a annoncé sa démission

Bucarest, 15 mars /Rompres/ - Adrian Nastase a annoncé, mercredi matin, qu’il démissionnait de la fonction de président exécutif du Parti social démocrate et de président de la Chambre des Députés.

Il a relevé que, pour l’heure, il restait membre du PSD, mais il a qualifié la séance du PSD comme étant ’’un épisode qui s’ajoute à une télénovela de la dernière période’’. ’’Je prends les choses comme elles sont et je continue comme le disent ceux qui sont habitués aux jeux olympiques’’, a déclaré Nastase, à l’issue d’une réunion extraordinaire du Comité exécutif du PSD qui a duré environ neuf heures.

Adrian Nastase, Photo Rompres

Le député social démocrate laisse à la direction du PSD la décision sur la fonction de président de la Chambre des Députés, c’est-à-dire si elle reste au parti ou si elle sera négociée avec l’actuel pouvoir.

Bien que la réunion des leaders d’organisations avec la direction du PSD n’ait pas représenté pour Adrian Nastase le forum de décision, il a souligné qu’il souhaitait avoir de l’esprit de suite dans ce qu’il a qualifié comme étant une situation de crise. Il a relevé que la décision de ses collègues représentait à la fois une réponse ’’à un certain manque de crédibilité s’étant manifesté dernièrement au niveau du parti’’. Adrian Nastase a précisé qu’il n’avait pas souhaité s’opposer à ’’l’évaluation’’ de ses collègues, dès lors que, du fait d’une ’’préssion des médias extraordinaire’’ et des scandales de la dernière période, un éventuel manque d’activité du PSD aurait pu être connecté à ses éventuels problèmes d’image. ’’Ainsi, on fait une différenciation très claire entre les deux dimensions et nous verrons, finalement, si tel était le médicament adéquat pour ce qui était à ce moment la crise ou la maladie dont souffrait le parti’’, a affirmé Nastase.

Adrian Nastase reste d’avis qu’il s’est agi d’une variante ’’qui a cherché un bouc émissaire pour des problèmes plus compliqués du parti’’.

Se rapportant à son avenir politique, Adrian Nastase est convaincu qu’il aura bien des choses à faire. ’’Je crois qu’il importe que j’arrive à résoudre aussi mes problèmes personnels, justement parce que je crois que pour l’avenir ces choses sont importantes pour moi. D’autre part, je me réjouis d’une certaine manière que cela se soit passé parce que j’aurais été dérangé qu’après un certain laps de temps certaines évolutions du parti ou involutions me soient attribuées. Nous pourrons voir ainsi effectivement si cette mesure était nécessaire, suffisante, adéquate, mais il m’est très difficile de vous le dire maintenant. Je ne fais que respecter les décisions de mes collègues’’, a dit Nastase.

Dans son optique, beaucoup de ses collègues sont ’’effrayés de ce qui se passe au niveau du pays et pensent que certaines mesures, certaines décisions sont nécessaires’’, raison pour laquelle il ne saurait leur reprocher le fait d’essayer finalement de trouver la meilleure voie.

Pour Adrian Nastase, les problèmes du PSD se sont accumulés depuis longtemps. ’’Nous verrons si, après cette décision, à partir de demain, lesproblèmes du PSD ont trouvé une solution et le parti commencera à augmenter dans les sondages. J’ai la paix dans l’âme de m’être mis à la disposition de mes collègues bien que, sans doute, j’aie été élu par le congrès et, donc, par conséquent, la décision de révocation aurait du survenir au niveau du congrès seulement’’, a dit en conclusion Nastase.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Manifestations Roumanie : opposants pacifiques frappés violemment par la police. VIDEO
(11/aoû./2018)
Lors de la manifestation antigouvernementale du 10 août, les réseaux sociaux ont signalé (...)
Roumanie : la diaspora roumaine réclame dans la rue la démission du gouvernement
(11/aoû./2018)
Des dizaines de milliers de Roumains et de membres de la diaspora roumaine à l’étranger ont (...)
Justice en Roumanie : prison ferme pour le chef de la gauche au pouvoir
(22/jui./2018)
Liviu Dragnea, le dirigeant du principal parti au pouvoir en Roumanie, PSD, [gauche : NDLT] a (...)
Roumanie : Mis en examen pour corruption, deux leaders mobilisent les foules pour sauver leur peau
(10/jui./2018)
Ce samedi, à Bucarest, environ 150 000 membres et sympathisants du parti au pouvoir, le Parti (...)
Klaus Iohannis, le nouveau président de droite de la Roumanie
(17/nov./2014)
Les Roumains ont voté massivement dimanche 16 novembre 2014, au 2e tour, pour leur nouveau (...)
Résultat des élections présidentielles 2009 en Roumanie : Basescu réélu
(7/déc./2009)
Traian Basescu, Mircea Geoana [photo : Agerpres] Différence entre Traian Băsescu et Mircea (...)
Roumanie : Basescu et Geoana au 2e tour de l'élection présidentielle
(22/nov./2009)
Résultats des votes du 1er tour de l’élection présidentielle 2009 Traian Basescu (Parti démocrate (...)