novembre 2006

Roumanie : commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918, à Bucarest

Bucarest, 11 nov/Rompres/ - La commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918 est le moment où l’on se souvient du sacrifice fait par Allemands, Français et les représentants des autres peuples, lesquels sont tombés pendant la Première Guerre mondiale, a déclaré l’ambassadeur de France en Roumanie, M. Hervé Bolot, lors d’une cérémonie dédiée à cet événement, organisée ce samedi au cimetière Bellu de Bucarest.

Les générations passées ont fait la guerre. Ma génération a fait la paix. La jeune génération doit faire l’Europe, a souligné Hervé Bolot. Il a évoqué dans son discours le sacrifice du sang que les Roumains aussi ont apporté dans la première conflagration mondiale, mais aussi le sentiment de fraternité cimenté à cette occasion-là entre les militaires français et roumains.

L’ambassadeur de France a également évoqué un épisode du processus de réconciliation franco-allemande - le geste symbolique fait en 1984 par le président de la France, François Mitterand, et le chancelier d’Allemagne, Helmut Kohl : les deux hommes politiques se sont rencontrés et se sont donné la main à Verdun, localité qui a connu pendant la première guerre l’une des plus grandes, l’une des plus sanglantes batailles.

Novembre est le mois où sont commémorées notamment les victimes des deux guerres mondiales du siècle dernier.

Les guerres du XXe siècle ont placé Français et Allemands sur des positions opposées, a pour sa part mentionné l’ambassadeur d’Allemagne, M. Roland Lohkamp. Il a ajouté que sa génération, qui fut aussi celle de son collègue français, avait été la première à ne pas connaître les aversions réciproques. ’’Nos parents et nos aïeuls n’ont pas eu cette chance’’, a souligné l’ambassadeur allemand.

Les générations qui se sont succédé depuis ont démontré que la réconciliation entre les deux peuples était possible, a poursuivi l’officiel allemand, ajoutant que la réconciliation franco-allemande avait marqué de façon positive le processus d’unification européenne.

Le pathos national qui a animé les combattants dans le passé fait place en ces moments de commémoration à la tristesse et à la réflexion, a encore dit Roland Lohkamp.

’’Chaque croix constitue, à elle seule, pour nous un avertissement et une impulsion à nous engager dans la lutte pour la paix’’, a conclu l’ambassadeur allemand.

La cérémonie de commémoration s’est poursuivie par une prière prononcée dans la langue française. Ensuite, les deux ambassadeurs ont posé, en silence, des gerbes de fleurs et se sont recueillis devant le monument des héros français du cimetière Bellu. Ont également été posées des gerbes de fleurs de la part des officiels militaires et civils roumains, des attachés militaires étrangers, de la Gendarmerie, des associations des vétérans de guerre.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Fêtes du mois de mars : le Martisor et le Jour de la femme
(7/mar./2020)
Au printemps, deux jours sont dédiés à la femme en Roumanie : le 1er et le 8 mars. Le "mãrtisor" (...)
Justin Capră, inventeur et visionnaire roumain
(10/nov./2019)
Justin Capră est un inventeur roumain prolifique et visionnaire. Créateur du sac à dos volant, (...)
Le premier milliardaire roumain d’une start-up de robotique
(12/sep./2019)
Le programmeur roumain Daniel Dines, fondateur et directeur général d’IT UiPath, est le premier (...)
Roumanie : 24 janvier, anniversaire de l’Union de la Valachie avec la Moldavie
(24/jan./2019)
Le jour de l’Union des Principautés roumaines est marqué, tous les 24 janvier, dans toute la (...)
Un voilier roumain dans la course contre l’autisme
(20/nov./2017)
Un équipage composé uniquement de Roumains, s’est lancé ce dimanche dans une aventure unique pour (...)
La Roumanie, un pays de propriétaires immobiliers
(23/fév./2015)
Les Roumains n’aiment pas être locataires, ils font tout ce qu’ils peuvent pour acheter leur (...)
Disparition de Georges Filip-Lefort, résistant roumain, figure de la libération à Lyon
(6/jan./2015)
Georges Filip-Lefort était l’une des figures de la libération de Villeurbanne. Il vient de (...)