mai 2007

Roumanie : hommage à l'écrivain Octavian Paler

Bucarest, 9 mai/Rompres/ - Des hommes de culture, journalistes et écrivains ont rendu hommage mercredi, au Musée de la littérature roumaine, à l’écrivain Octavian Paler, grand senior de la parole de la morale, qui est décédé lundi d’un arrêt cardiaque, à l’âge de 81 ans.

Dans son message transmis aux participants au triste événement par le biais du secrétaire de l’Union des écrivains de Roumanie (USR), Gabriel Chifu, le président de l’USR et ambassadeur de Roumanie à l’UNESCO, Nicolae Manolescu, a déploré la perte d’une grande conscience des Roumains.

Faisant valoir le rôle d’Octavian Paler même avant 1989, Manolescu a affirmé que celui-ci ’a lutté contre la censure’ pour que les articles des écrivains ne soient pas modifiés.

Rendant hommage à ’la loyauté, la sincérité et la beauté de son caractère rectiligne dans un monde en perpétuel changement, tel le monde roumain tellement politisé’, le critique littéraire Eugen Simion, ancien président de l’Académie roumaine, a déploré la perte d’un grand ami, d’un intellectuel impliqué dans la réalité, qui s’est appliqué à défendre la vérité contre le mensonge.

Le journaliste Cristian Tudor Popescu, président du Club roumain de presse (CRP), a transmis un message de la part du conseil d’honneur du CRP. Sous le titre ’La mort d’un senior’, le CRP exprime son regret pour la perte d’un journaliste et d’un écrivain pour lequel la tension épique, la lucidité du discours et l’esprit de haute tenue morale sont essentiels.

’Paler n’a jamais été un inquisiteur, il a toujours cherché à comprendre l’homme, mais n’a jamais accepté le faux, l’inauthentique ou la mascarade’, a dit Cristian Tudor Popescu.

Le vice-président de l’USR, Varujan Vosganian, a relevé le rôle d’Octavian Paler dans la société et la culture roumaines avant 1989, précisant que celui-ci a été l’un des écrivains les plus lus en Roumanie.

Vosganian a rendu éloge au ’scepticisme d’Octavian Paler, sain et fécond, porteur d’idées, dur avec le passé et le présent, mais non pas avec l’avenir’.

Le ministre de la Culture et des Cultes de Roumanie, Adrian Iorgulescu, a avoué avoir eu l’occasion de connaître et de polémiquer avec Octavian Paler, affirmant que celui-ci ne faisait jamais des concessions.

’Octavian Paler a été un spiritus rector de la morale, de l’attitude civique ces 17 derniers ans’, a dit Adrian Iorgulescu.

’Nous avons perdu une grande personnalité de la culture et un grand styliste de l’essai’, a ajouté Adrian Iorgulescu.

Le critique littéraire Daniel Cristea Enache a lui-aussi rendu hommage au culte de la parole auquel Octavian Paler croyait, ainsi qu’à la confiance de celui-ci dans le pouvoir du mot de surprendre les nuances de la vérité.

Le réalisateur de télévision, Mihai Gadea, a affirmé : ’J’ai admiré Octavian Paler en le lisant, mais je l’ai aimé pour son charme irrésistible lorsque je l’ai connu’.

Octavian Paler a été enterré dans l’après-midi de mercredi au cimetière ’Sfanta Vineri’ de Bucarest.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
L’écrivain roumain Panaït Istrati mis à l’honneur à Lyon, en France
(13/mar./2019)
Dans le cadre de la Saison France-Roumanie 2019 et en partenariat avec l’Association des Amis de (...)
Chauve : le récit d’un cancer par une auteure franco-roumaine
(14/oct./2013)
Dans ses deux premiers livres "Pli urgent" (2001 ed. Noir sur Blanc) et "Elle va parler" (2005 (...)
Une belle voyageuse, regard sur la littérature française d’origine roumaine
(19/mar./2013)
Jean-Pierre Longre Une belle voyageuse REGARD SUR LA LITTERATURE FRANÇAISE D’ORIGINE ROUMAINE (...)
La littérature roumaine à l’honneur au Salon du livre de Paris
(3/mar./2013)
[photo : Adevarul] La littérature roumaine sera cette année l’invitée d’honneur du 33e Salon du (...)
Google fête le 165e anniversaire de Bram Stoker, auteur de Dracula
(8/nov./2012)
Google fête les 165 ans de la naissance de l’écrivain irlandais Bram Stoker, auteur du roman (...)
Une romancière roumaine remporte le prix 2010 de la Francophonie
(18/oct./2010)
Avec son roman intitulé "Terre des Affranchis", la Roumaine Liliana Lazar a remporté le "Prix (...)
Jean d'Ormesson reçoit le prix "Ovide" en Roumanie
(9/jui./2010)
Le prix "Ovide" de la neuvième édition du festival "Jours et nuits de la littérature", a été (...)