février 2006

Roumanie : l'Institut d'investigation des crimes du communisme promet des résultats rapides

Les membres du conseil d’honneur de l’Institut d’investigation des crimes du communisme a rencontré mardi dernier le Premier ministre, au Palais Victoria.
L’institution a été créée par une décision du Gouvernement ; ses attributions sont d’enquêter et d’identifier les crimes, les abus et les violations des droits de l’homme pendant toute la durée du régime communiste en Roumanie. De même, l’une des responsabilités de cette institution sera d’informer les organes autorisés afin qu’ils prennent des mesures. « La principale tâche du département d’investigations sera de collecter les preuves qui seront envoyées généralement aux procureurs militaires. Notre mission n’est pas celle d’accuser les tortionnaires », a déclaré le président de l’Institut, Marius Oprea.

« Personne n’a rien à craindre en ce qui concerne l’activité de cet institut » a déclaré également Călin Popescu Tăriceanu, qui a précisé que la nouvelle structure ne s’occupera pas de la « chasse aux sorcières ».

L’institut est subordonné au Gouvernement et au Premier ministre et il fonctionnera pendant six mois, avec possibilité de prolongation.
Stejărel Olaru et Lucia Hossu Longin ont été élus à l’unanimité et acceptés par le Gouvernement respectivement comme directeur exécutif et secrétaire générale. Le conseil d’administration est composé de : Constantin Ticu Dumitrescu, Doina Cornea, Andrei Pleşu, Cristian Pârvulescu, Radu Filipescu, Petre Mihai Băcanu, Radu Ioanid, Dennis Deletant, Gabriel Liiceanu et Elvira Bianu.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Environ 4320 réfugiés ukrainiens ont demandé l'asile en Roumanie depuis un mois
(28/mar./2022)
Environ 4.320 réfugiés ukrainiens ont demandé l’asile en Roumanie depuis le début du conflit en (...)
La Roumanie, un exemple de la lutte anti-corruption ?
(6/jui./2016)
L’hebdomadaire britannique The Economist a publié, dans une édition papier, un article sur la (...)
Une jeune fille pulvérisée par la voiture d’un diplomate russe
(23/oct./2012)
[photo : Adevarul] La vie de la jeune Mădălina Băcanu a été détruite, dimanche soir, quand le (...)
Roumanie : la DGA crée des comptes sur Facebook, YouTube et Yahoo Messenger
(11/fév./2010)
La Direction générale anti-corruption (DGA) fait son entrée sur les réseaux sociaux sur le Net, en (...)
Roumanie : sanctions pour les anciens agents de la Securitate et des anciens activistes communistes
(22/jan./2010)
La Société roumaine d’études historiques (SSIR) a lance une pétition, signée par des noms importants (...)
L'Ile des Serpents : la Roumanie gagne à La Haye face à l'Ukraine
(3/fév./2009)
Depuis 42 ans, l’Ile des Serpents fait l’objet d’un différend entre la Roumanie et l’ancienne Union (...)
Roumanie. Le Parlement décide une "nouvelle nationalisation" des maisons
(9/oct./2008)
"Le Parlement a décidé la nouvelle nationalisation", titre le journal Romania Libera affirmant (...)