avril 2006

Roumanie : l’énergie nucléaire roumaine se développe dans des conditions de sécurité

Bucarest, 25 avr/Rompres/ - La mise en service des groupes-réacteurs 2 et 3 de la Centrale nucléaire de Cernavoda /sud-est/ se passera lorsque la Roumanie sera déjà membre de l’Union européenne, ce que signifie une responsabilité accrue dans l’application des normes de sécurité nucléaire selon la stratégie nationale corrélée avec la stratégie communautaire, a relevé ce mardi le président de la Commission nationale pour le Contrôle des Activités nucléaires /CNCAN/, Vilmos Zsombori, à une conférence au sujet de l’énergie nucléaire.

"La stratégie nationale de sécurité nucléaire pour 2006-2009 présente des objectifs bien définis pour le remplissement des exigences d’adhésion à l’UE et l’achèvement, dans un court délai, des plans d’action résultés des recommandations des missions d’experts de l’Agence internationale pour l’Énergie atomique de Vienne et de la Commission européenne, ainsi que des spécialistes de l’Association des Réglementateurs nucléaires de l’Europe occidentale", a précisé Zsombori à la conférence inernationale "L’observation des exigences de sécurité nucléaire - la clé du développement de l’énergétique nucléaire roumaine".

À présent deux tiers de la population du globe vivent dans des pays où les centrales nucléaires sont une partie essentielle du système énergétique industriel. La moitié de la population vit dans des États où des centrales pareilles sont soit en phase d’élaboration de projets, soit en phase de construction.

Un nombre de 440 réacteurs nucléaires produisent de l’électricité dans 31 pays et plus de 15 pays comptent sur l’énergie atomique pour au moins 25 pc de l’électricité dont ils ont besoin. Les systèmes de production de l’énergie nucléaire les plus développés sont au Japon, en Europe /30 pc de la quantité nécessaire/ et les USA /20 pc/. En Roumanie, la production d’énergie nucléaire a été en 2005 de 9,3 pc de la quantité totale produite. Une cinquantaine
de pays utilisent presque 300 réacteurs de recherche.

"La réalisation et la mise en service du deuxième groupe-réacteur de la Cernavoda, dans les conditions établies par la Stratégie de sécurité nucléaire, placeraient la Roumanie dans le top des pays qui utilisent des installations nucléaires aux standards mondiaux. Les actuelles réalisations, 10 ans après avoir atteint la puissance nominale au premier groupe-réacteur de Cernavoda, dans le domaine de la sécurité nucléaire, ne sauraient être niées. Le concept de défense en profondeur est implanté dans les projets nucléaires. Les incidents dans le monde entier se passent très rarement dans ce secteur. Malgré cela, les spécialistes ne doivent oublier jamais la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, produite le 26 avril 1986", a relevé Vilmos Zsombori.

Pour la période 2006-2009, la stratégie de sécurité nucléaire envisage d’assurer l’utilisation et l’administration des matériaux radioactifs dans des conditions de protection physique, la prise de mesures efficaces pour la réglementation et la réalisation pratique du management des déchets radioactifs, des matériaux radioactifs, du combustible nucléaire qui assure la sécurité des citoyens et de l’environnement. On envisage une coopération plus serrée entre la CNCAN et Romanian Radioactive Waste Management Organization /ANDRAD/, l’amélioration des performances de sécurité nucléaire aux réacteurs de recherche et la croissance de la capacité de réponse à des situations d’urgence.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Roumanie : le Forum européen de robotique se tiendra à Bucarest cette année
(19/mar./2019)
Plus de 600 exposants seront présents à Bucarest, les 20 et 22 mars, lors de la première édition (...)
La Roumanie construit un ferry 100% électrique pour la Norvège
(4/fév./2018)
C’est une première pour la Roumanie : les chantiers navals Vard de Braila entamera dans les (...)
Partenariat informatique entre une société roumaine et Adobe
(4/déc./2017)
La société Adobe a récemment signé un partenariat avec la société roumaine Trans Sped, grâce auquel (...)
La Roumanie, une pépinière de startups
(19/sep./2017)
A première vue, la Roumanie paraît peu adaptée aux startups de dernière génération. Dans les cliché, (...)
WikiLeaks : seul Bitdefender résiste à l’espionnage de la CIA
(13/mar./2017)
La CIA arrive à profiter de certaines failles des systèmes de sécurité informatique, selon (...)
Dacia lance ses nouvelles Logan et Sandero au Salon de l’Automobile de Paris
(16/sep./2016)
Le constructeur roumain Dacia est habituellement très attentif à la diffusion dans les médias de (...)
Le roumain, deuxième langue la plus parlée dans les bureaux de Microsoft‏
(13/mai./2015)
La Roumanie a démontré qu’elle est devenue un leader dans les technologies informatiques, et le (...)