janvier 2008

Roumanie : le Président donne un avertissement au ministre de la Justice

Bucarest, 20 jan /Rompres/ - Teodor Melescanu s’approche de la situation d’être un ministre qui fait un abus dans l’exercice de ses fonctions, a déclaré dimanche le président de la Roumanie, Traian Basescu, en se référant à la position adoptée par le ministre de la Justice par intérim dans la question des demandes de poursuite pénale à l’encontre de huit anciens et actuels ministres.

’’C’est un avertissement que je donne publiquement. Le fait qu’il continue à bloquer le déclenchement de poursuites pénales à l’encontre de huit anciens et actuels ministres l’approche d’un abus de service’’, a dit le chef de l’Etat, précisant qu’il s’agissait d’une constatation personnelle.

Traian Basescu a soutenu que le ministre de la Justice par intérim, Teodor Melescanu, n’avait pas la qualité d’arrêter la demande du président de la Roumanie concernant l’ouverture de poursuites pénales dans le cas de huit anciens et actuels ministres. A son avis, les démarches de Teodor Melescanu montrent que le gouvernement actuel ’’essaie de servir sa clientèle politique’’.

’’Le gouvernement démontre qu’il n’accepte pas l’application de la loi pour sa clentèle politique’’, a-t-il souligné.

Traian Basescu a fait ces remarques lors d’une déclaration de presse, dimanche sur l’aéroport ’’Henri Coanda’’ de Bucarest, à son retour d’une visite en Géorgie, où il a participé à la cérémonie d’investiture de Mikhaïl Saakashvili, à la fonction de président du pays.

Par ailleurs, Traian Basescu a déclaré avoir été obligé à procéder à la vérification de la carrière professionnelle de Norica Nicolai, proposée par le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu au portefeuille de la Justice, sur la base d’un arrêt de la Cour Constitutionnelle.

’’Le président n’a pas le droit de vérifier les ministres que le Parlement a approuvés, cette activité étant à la charge de la commission parlementaire. Dans le cas de (l’ancien ministre de la Justice) Monica Macovei, il ne s’agissait pas d’un arrêt de la Cour Constitutionnelle’’, a précisé le président Basescu.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie, un exemple de la lutte anti-corruption ?
(6/jui./2016)
L’hebdomadaire britannique The Economist a publié, dans une édition papier, un article sur la (...)
Une jeune fille pulvérisée par la voiture d’un diplomate russe
(23/oct./2012)
[photo : Adevarul] La vie de la jeune Mădălina Băcanu a été détruite, dimanche soir, quand le (...)
Roumanie : la DGA crée des comptes sur Facebook, YouTube et Yahoo Messenger
(11/fév./2010)
La Direction générale anti-corruption (DGA) fait son entrée sur les réseaux sociaux sur le Net, en (...)
Roumanie : sanctions pour les anciens agents de la Securitate et des anciens activistes communistes
(22/jan./2010)
La Société roumaine d’études historiques (SSIR) a lance une pétition, signée par des noms importants (...)
L’Ile des Serpents : la Roumanie gagne à La Haye face à l’Ukraine
(3/fév./2009)
Depuis 42 ans, l’Ile des Serpents fait l’objet d’un différend entre la Roumanie et l’ancienne Union (...)
Roumanie. Le Parlement décide une "nouvelle nationalisation" des maisons
(9/oct./2008)
"Le Parlement a décidé la nouvelle nationalisation", titre le journal Romania Libera affirmant (...)
Roumanie. Une législation pour lutter contre l’antisémitisme
(18/sep./2008)
Bucarest, 18 sept /Agerpres/ - Le conseiller gouvernemental Mihnea Constantinescu a déclaré ce (...)