janvier 2008

Roumanie : le Président favorable aux poursuites pénales contre 8 ministres

Le président de la Roumanie, Traian Basescu, a donné un avis rapide au déclenchement de poursuites pénales contre les huit anciens et actuels ministres pour lesquels la Direction nationale Anticorruption (DNA) avait sollicité l’accord présidentiel, écrit Romania libera sous le titre ’Le groupe huit ministres pour la DNA’.

M. Basescu a justifié cette décision disant : ’Le président ne juge et n’incrimine personne, il permet seulement la poursuite des investigations. Ces personnes ne sont pas coupables à ce moment.’

La DNA peut ainsi commencer à recueillir des preuves. Sur ce groupe de huit, seulement Paul Pacuraru est encore en fonction.

En réplique, le ministre du Travail, Paul Pacuratu, estime que, en cette année électorale, la guerre a commencé par tous les moyens en Roumanie. M. Pacuraru affirme respecter le combat contre la corruption, mais il croit que ’le temps est gaspillé pour une série d’aspects qui ont leur importance, mais qui sont, dans certains cas, de simples choses montées’. Il ajoute que les accusations contre lui sont ’un sujet inventé’. D’autre part, le ministre dit être heureux parce que ’la suspicion d’actes de corruption’ qui planait sur lui sera infirmée par la Justice.

Le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu espère que l’intérimat de Teodor Melescanu au ministère de la Justice soit aussi court que possible, écrit le journal Ziua. La déclaration a été faite à la réunion du gouvernement, lorsque le chef de l’exécutif a assuré M. Melescanu de son appui et de celui des autres ministres. M. Tariceanu espère que la situation de la Justice soit débloquée par la nomination de Norica Nicolai comme ministre de pleins droits. Jusqu’alors, il sollicite au ministre intérimaire de souligner à Bruxelles, à l’occasion de sa participation au Conseil européen de Justice et Affaires intérieures, l’engagement de l’exécurif roumain de continuer les mesures convenues avec la Commission européenne dans le cadre du mécanisme de coopération et vérification en vue de poursuivre la réforme dans la Justice.

Le même quotidien écrit, dans d’autres articles, que le Premier ministre Tariceanu a eu mercredi un entretien avec le président Traian Basescu, au Palais de Cotroceni (siège de l’Administration présidentielle de la Roumanie), pour discuter de la nomination de Norica Nicolai à la tête du ministère de la Justice. La rencontre sollicitée par le Premier ministre n’a pas débloqué la situation de la Justice, les deux parties maintenant les points de vue exprimés auparavant.

Le président a déclaré ne pas être hostile à Norica Nicolai, mais considérait que les Roumains avaient le droit à un ministre de la Justice ’immaculé’.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie, un exemple de la lutte anti-corruption ?
(6/jui./2016)
L’hebdomadaire britannique The Economist a publié, dans une édition papier, un article sur la (...)
Une jeune fille pulvérisée par la voiture d’un diplomate russe
(23/oct./2012)
[photo : Adevarul] La vie de la jeune Mădălina Băcanu a été détruite, dimanche soir, quand le (...)
Roumanie : la DGA crée des comptes sur Facebook, YouTube et Yahoo Messenger
(11/fév./2010)
La Direction générale anti-corruption (DGA) fait son entrée sur les réseaux sociaux sur le Net, en (...)
Roumanie : sanctions pour les anciens agents de la Securitate et des anciens activistes communistes
(22/jan./2010)
La Société roumaine d’études historiques (SSIR) a lance une pétition, signée par des noms importants (...)
L’Ile des Serpents : la Roumanie gagne à La Haye face à l’Ukraine
(3/fév./2009)
Depuis 42 ans, l’Ile des Serpents fait l’objet d’un différend entre la Roumanie et l’ancienne Union (...)
Roumanie. Le Parlement décide une "nouvelle nationalisation" des maisons
(9/oct./2008)
"Le Parlement a décidé la nouvelle nationalisation", titre le journal Romania Libera affirmant (...)
Roumanie. Une législation pour lutter contre l’antisémitisme
(18/sep./2008)
Bucarest, 18 sept /Agerpres/ - Le conseiller gouvernemental Mihnea Constantinescu a déclaré ce (...)