janvier 2008

Roumanie : le Président menace le ministre de la Justice de poursuites pénales

’Traian Basescu a averti publiquement Teodor Melescanu qu’il est en train de commettre un abus de pouvoir’, écrit Bursa. ’Teodor Melescanu est en train d’être un ministre qui commet un abus de pouvoir’, a déclaré dimanche le président Traian Basescu se référant à la position adoptée par le ministre intérimaire de la Justice au sujet des demandes d’ouverture de poursuites pénales contre huit ministres, dont un seul est toujours en fonction. ’Teodor Melescanu a refusé d’envoyer au Parquet général les documents sur l’avis présidentiel de déclenchement de poursuites pénales contre huit ministres, anciens et actuels, le ministre intérimaire de la Justice demandant au président les dossiers complets des personnes en question’, note Bursa.

’La scène politique est de nouveau paralysée par les guerres les palais’, écrit Ziua ajoutant : ’Basescu menace Melescanu de poursuites pénales s’il n’envoie pas au Parquet les dossiers des huit dignitaires avisés par la présidence’. L’avertissement présidentiel est survenu quelques heures après que le leader du Parti démocrate-libéral (PD-L, opposition), Emil Boc, a demandé à Traian Basescu, lors d’une conférence de presse, de demander le déclenchement de poursuites pénales contre le ministre intérimaire de la Justice, qu’il a accusé d’abus de pouvoir. Les libéraux soutiennent la théorie du ministre, écrit Ziua, rappelant l’intervention dimanche du ministre de la Culture et des Cultes, Adrian Iorgulescu, membre du Bureau politique central du Parti national libéral (PNL, au pouvoir). Les libéraux affirment que le ministre Melescanu a agi conformément à la loi dans le cas des huit dossiers et demandent aux leaders du PD-L et au président Basescu d’éviter le déclenchement de conflits artificiels, écrit Ziua.

Le PNL maintient sa proposition pour le portefeuille de la Justice

Bucarest, 21 jan /Rompres/ - Le Bureau politique central du Parti national libéral maintient sa proposition de nommer Norica Nicolai ministre de la Justice, a déclaré lundi le vice-président PNL, Dan Radu Rusanu.

Il a affirmé que les raisons invoquées par le chef de l’État pour repousser cette proposition n’étaient pas sérieuses.

Le président fondateur du PNL, Radu Câmpeanu, a précisé que, dans le cadre du BPC de lundi, les libéraux ont été informés que les juristes du Gouvernement analysaient les motifs pour fonder la saisine à adresser à la Cour Constitutionnelle concernant le rejet par Traian Basescu de la proposition citée.

Le président Basescu avertit le ministre Melescanu

Bucarest, 21 jan(Rompres) - Le président Traian Basescu soutient que le ministre intérimaire de la Justice, Teodor Melescanu, empêche la réalisation d’une prérogative du chef de l’État et lui sollicite de transmettre au Ministère public ses demandes de déclenchement de poursuite pénales contre les huit anciens et actuels ministres.

’Compte tenu qu’à présent vous empêchez la réalisation d’une prérogative du président de la Roumanie, je vous sollicite de vous limiter aux attributions légales que vous avez, transmettent mes demandes de déclenchement de poursuites pénales au Ministère public, aux côtés des papiers dressés par les procureurs chargés des cas en question et des demandes formulées par le procureur général et le procureur en chef de la Direction nationale Anticorruption (DNA), documents qui sont en votre possession. Je vous avertis que, dans le cas contraire, vous commettriez un abus de pouvoir et je n’hésiterai pas à agir sur la base de mes prérogatives légales et constitutionnelles, en vue de normaliser la situation’, est-il dit dans une lettre transmise ce lundi par le chef de l’État au ministre intérimaire de la Justice.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie, un exemple de la lutte anti-corruption ?
(6/jui./2016)
L’hebdomadaire britannique The Economist a publié, dans une édition papier, un article sur la (...)
Une jeune fille pulvérisée par la voiture d’un diplomate russe
(23/oct./2012)
[photo : Adevarul] La vie de la jeune Mădălina Băcanu a été détruite, dimanche soir, quand le (...)
Roumanie : la DGA crée des comptes sur Facebook, YouTube et Yahoo Messenger
(11/fév./2010)
La Direction générale anti-corruption (DGA) fait son entrée sur les réseaux sociaux sur le Net, en (...)
Roumanie : sanctions pour les anciens agents de la Securitate et des anciens activistes communistes
(22/jan./2010)
La Société roumaine d’études historiques (SSIR) a lance une pétition, signée par des noms importants (...)
L’Ile des Serpents : la Roumanie gagne à La Haye face à l’Ukraine
(3/fév./2009)
Depuis 42 ans, l’Ile des Serpents fait l’objet d’un différend entre la Roumanie et l’ancienne Union (...)
Roumanie. Le Parlement décide une "nouvelle nationalisation" des maisons
(9/oct./2008)
"Le Parlement a décidé la nouvelle nationalisation", titre le journal Romania Libera affirmant (...)
Roumanie. Une législation pour lutter contre l’antisémitisme
(18/sep./2008)
Bucarest, 18 sept /Agerpres/ - Le conseiller gouvernemental Mihnea Constantinescu a déclaré ce (...)