janvier 2007

Roumanie : "le droit de veto n'est pas une solution"

Bucarest, 2 jan(Rompres) - Le premier commissaire européen de la part de la Roumanie, Leonard Orban, estime que la Roumanie a l’expertise et la volonté politique nécessaires pour jouer un rôle actif dans sa nouvelle qualité de membre de l’Union européenne. Ancien négociateur en chef de la Roumanie avec l’UE, il plaide pour le dialogue et ne soutient pas l’appel au droit de veto.

Selon M. Orban, la Roumanie a la volonté politique et l’expertise nécessaires pour participer de façon active à l’adoption de décisions dans le cadre de l’UE. ’Il est nécessaire en échange d’adapter le mécanisme de gestion des affaires européennes, tant au niveau parlementaire, qu’au niveau gouvernemental au nouveau statut de la Roumanie de pays membre de l’Union européenne’, a ajouté le commissaire européen. Il a précisé que : ’Au niveau gouvernemental, une structure efficace et professionnelle est nécessaire qui coordonne le processus d’établissement des positions visant divers dossiers européens. Celle-ci devra pouvoir mener un dialogue professionnel et rapide avec ministères, agences, compagnies, ONG et préciser quelle serait la meilleure position que la Roumanie devrait défendre au Conseil de l’UE. Ce sont des centaines de sujets débattus à Bruxelles et la Roumanie devra établir ses positions de négociation rapidement et de façon professionnelle.’

Quant au domaine parlementaire, M. Orban a dit que cette commission ou les commissions d’affaires européennes ’devront avoir assez d’autorité et expertise, de sorte que le processus d’adoption de positions vis-à-vis des principales problématiques européennes (le sois-disant processus de ’scrutiny’) soit efficace’.

Il a précisé que les obligations assumées par la Roumanie au cours des négociations étaient faisables, estimant en échange que le problème d’un raccourcissement des périodes de transition ne pouvait pas se poser. ’Si la mise en place de l’acquis communautaire est possible avant la fin de la période de transition, tant mieux pour la Roumanie’, a dit M. Orban. ’Si les abattoirs ou les fabriques de lait sont modernisés avant la fin de la période de transition, nous pourrons pénétrer plus rapidement le marché interne de l’Union. Si la pollution peut être diminuée plus rapidement ou la qualité de l’eau peut être améliorée avant le terme établi, je crois que les Roumains seront les premiers à gagner, pouvant respirer un air plus pur et boire une eau meilleure’, est d’avis le commissaire européen.

Il a affirmé qu’en ce qui concernait les négociations ’l’utilisation du droit de veto n’est pas une solution’. ’Heureusement, au niveau communautaire, l’utilisation de celui-ci a été bien limitée le dernier temps et un nombre croissant de décisions sont prises à majorité qualifiée’, a mentionné Leonard Orban. ’L’UE envisage le bénéfice des États membres tant dans le domaine économique que dans celui politique, de la sécurité ou de la Justice. Les règles ne sont pas établies de manière arbitraire, mais parce qu’il est nécessaire d’harmoniser les règles déjà existantes par la découverte d’une position commune. Le but est que l’Union avance et l’abus de veto ne mène qu’à la stagnation. La méthode la plus efficace pour parvenir à l’objectif envisagé est par négociations. Celle-ci suppose des arguments politiques et techniques bien fondés qui réunissent autour d’eux un nombre aussi grand que possible de pays membres’, a conclu Leonard Orban.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie interdit l'entrée dans ses ports aux navires russes
(17/avr./2022)
Selon l’Autorité navale roumaine, aucun navire immatriculé en Russie ne pourra plus accoster dans (...)
Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie
(16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, (...)
Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains
(7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du (...)
La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses (...)
La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue (...)
Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au (...)
Roumanie: "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération"
(22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est (...)