décembre 2006

Roumanie : le fantôme du communisme lutte jusqu'à la dernière minute

"Le parlement roumain a été lundi un enfer. Les parlementaires ont crié, sifflé et trépigné. La condamnation du communisme par le président Traian Basescu devant les deux Chambres réunies a divisé les élus dans des camps adverses. Devant les anciens chef d’État ex-communistes, des ambassadeurs, des gens ordinaires venus assister à un geste politique historique, le Parlement s’est transformé en une salle de spectacles", écrit Evenimentul Zilei.

"Le vacarme dans le Parlement met en lumière, en quelque sorte, ce qui se passe dans les coulisses, la façon dont agissent les groupes d’intérêt contre les institutions de l’État, la façon dont beaucoup de politiciens, y compris certains qui sont au pouvoir, se situent par rapport aux réformes juridiques et morales", estime l’éditorialiste de Romania Libera.

"Les controverses et le scandale provoqués par le Rapport Tismaneanu montrent, en premier lieu, que l’évaluation du communisme et de ses protagonistes continue d’être un enjeu politique important en Roumanie", selon l’éditorialiste de Cotidianul.

Selon le même journaliste, la Roumanie "gagne à la suite de ce rapport une première évaluation du communisme faite sur des positions que l’on souhaite non partisanes" et perd "les légendes fabriquées après 1990 par lesquelles des partisans reconnus du communisme et de la Securitate ont cherché à se présenter comme dissidents ou visionnaires de la démocratie".

Par ailleurs, Romania Libera note que "le président Traian Basescu est le premier président à demander pardon, au nom de l’État roumain, à tous ceux qui ont souffert pendant le régime communiste et à leurs familles et il est aussi le premier chef d’État qui demande l’annulation de toutes les condamnations pour des raisons politiques".

Pour décrire la séance commune du Parlement, les quotidiens de ce mardi ont inséré à la une des titres éloquents : ’’Les derniers spasmes d’un système primitif : la condamnation du communisme’’ (Evenimentul Zilei), ’’Un moment important de l’histoire de la Roumanie : Traian Basescu, le premier président qui condamne le communisme’’ (Romania Libera), ’’Scandale à la condamnation du communisme : le fantôme du communisme lutte jusqu’à la dernière minute’’ (Cotidianul).

Ce que les Roumains pensent du communisme, 17 ans après le renversement définitif de ce régime, est le thème d’un baromètre d’opinion, réalisé par la Fondation pour une Société ouverte en octobre dernier et dont les résultats ont été publiés mardi par les journaux Ziua et Gandul. Selon le sondage, ’’la plupart des Roumains, soit 53%, considèrent que la société communiste est une bonne idée, elle est une mauvaise idée à l’avis de 34% d’entre eux’’.

Sur les Roumains, 12% pensent que le communisme est une bonne idée bien appliquée et 41% d’entre eux trouvent qu’il est une bonne idée mal appliquée, indique aussi le sondage.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Doina Cornea, symbole de la résistance anticommuniste roumaine, s’est éteinte
(6/mai./2018)
Doina Cornea, l’ex-dissidente du régime communiste roumain, Doina Cornea, est décédée à l’âge de (...)
Rencontre entre le Président roumain et Donald Trump à la Maison Blanche
(10/jui./2017)
Le Président roumain Klaus Iohannis a été reçu en visite officielle à la Maison Blanche par Donald (...)
Le journaliste Luca Niculescu, nommé ambassadeur de Roumanie en France
(6/déc./2015)
Le journaliste Luca Niculescu, rédacteur en chef à Radio France International Roumanie, va (...)
Soutiens à Charlie Hebdo en Roumanie suite à l'attentat
(8/jan./2015)
11 janvier 2015 Le président de la Roumanie, Klaus Iohannis, a participé ce dimanche à la (...)
L’ex-Roi Michel de Roumanie : "pas de politique sans éthique"
(26/oct./2011)
[photo : Agerpres] En 1947, le régime communiste a fait abdiquer le Roi Michel de Roumanie. (...)
La Roumanie se souvient : Pitesti, la rééducation par la torture
(15/oct./2010)
Des dizaines de chercheurs et d’historiens roumains et étrangers assistaient Pitesti à la 10e (...)
La Roumanie fête le 20e anniversaire de la Révolution de 1989
(22/déc./2009)
[photo : Agerpres] Il y a vingt ans, des mouvements de protestation contre le régime (...)