janvier 2007

Roumanie : le réveillon de l’intégration

Dans l’éditorial du quotidien Evenimentul zilei intitulé ’’Merci, l’Europe, merci l’Amérique. Au travail !’’ , l’auteur souligne que ’’l’Amérique nous a mis sous le parapluie de l’OTAN, alors que l’Europe nous a acceptés avec tous nos maux. Le temps est venu de leur montrer ce que nous pouvons faire’’.

Feux d’artifices, Sibiu. [photo Rompres]

’’Le réveillon roumain de l’intégration a attiré l’attention de toute l’Europe : pendant quelques heures, le monde à eu de nouveau les regards dirigés vers la Roumanie. Et elle a vu le spectacle des feux d’artifices, les jeux de lumière, les drapeaux européens, les hommes politiques aux sourires heureux, des discours optimistes, des espérances criéés à tue-tête. Mais en premier lieu, elle a vu les milliers de gens sortis dans la rue pour fêter et exprimer leur joie’’, relève Romania libera.

Concernant les premières conséquences de l’intégration, le journal Romania libera évoque le ’’rôti meilleur marché et le gaz plus cher’’, les ’’élections europarlementaires du printemps’’, ainsi qu’une parfaite liberté de circulation dans l’espace de l’UE.

Le quotidien Evenimentul zilei souligne aussi l’accès facile en Europe, ’’comme sur le boulevard’’, et le fait que 9 000 Roumains ont fait le test du passage de la frontière munis seulement de leur carte d’identité, au premier janvier 2007.

Titrant ’’Prix qui augmentent et prix qui baissent’’, Evenimentul zilei dresse un inventaire tant des hausees que des baisses de prix probables : ’’les prix de l’énergie et des services augmenteront, alors que ceux des aliments de base, comme le pain, le lait, la viande de porc baisseront’’.

Selon le quotidien Ziua, ’’les bénéfices de l’intégration dépasseront les coûts’’, un optimisme partagé aussi par le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu qui affirme que les Roumains vivront mieux non pas du jour au lendemain, mais ’’de façon progressive’’, soit ’’dans 10 ans, dans 20 ans ou dans 50 ans’’ - ’’cela dépend de notre savoir faire, de l’intelligence qu’aura la classe politique roumaine de comprendre que de sa capacité et maturité à diriger cette évolution dépendra aussi, évidemment, le résultat au niveau du citoyen’’, souligne le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu.

L’inauguration officielle de la ville de Sibiu comme Capitale culturelle européenne a réuni dans la zone historique de la ville plus de 50 000 personnes, les journaux informant aussi sur la participation à ce moment du chef de l’Etat et du Premier ministre, ’’venus à bord d’avions différents, accompagnés par des délégations distinctes et qui se sont traité réciproquement avec froideur’’ (Evenimentul zilei).

’’Le statut de capitale européenne qui sera celui de la ville de Sibiu cette année attirera, selon les officiels, environ 1 million de touristes’’, relève Cotidianul, lequel présente des sélections des attractions culturelles offertes, dont le concert de la Scala de Milan (25-26 février), celui de l’Ensemble d’Opérette classique de Vienne (26 octobre) et le Festival international du théâtre (25 mai-4 juin).

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Fêtes du mois de mars : le Martisor et le Jour de la femme
(7/mar./2020)
Au printemps, deux jours sont dédiés à la femme en Roumanie : le 1er et le 8 mars. Le "mãrtisor" (...)
Justin Capră, inventeur et visionnaire roumain
(10/nov./2019)
Justin Capră est un inventeur roumain prolifique et visionnaire. Créateur du sac à dos volant, (...)
Le premier milliardaire roumain d’une start-up de robotique
(12/sep./2019)
Le programmeur roumain Daniel Dines, fondateur et directeur général d’IT UiPath, est le premier (...)
Roumanie : 24 janvier, anniversaire de l’Union de la Valachie avec la Moldavie
(24/jan./2019)
Le jour de l’Union des Principautés roumaines est marqué, tous les 24 janvier, dans toute la (...)
Un voilier roumain dans la course contre l’autisme
(20/nov./2017)
Un équipage composé uniquement de Roumains, s’est lancé ce dimanche dans une aventure unique pour (...)
La Roumanie, un pays de propriétaires immobiliers
(23/fév./2015)
Les Roumains n’aiment pas être locataires, ils font tout ce qu’ils peuvent pour acheter leur (...)
Disparition de Georges Filip-Lefort, résistant roumain, figure de la libération à Lyon
(6/jan./2015)
Georges Filip-Lefort était l’une des figures de la libération de Villeurbanne. Il vient de (...)