octobre 2008

Roumanie : les gains à la Bourse exemptés d’impôt

Le ministre de l’Économie et des Finances Varujan Vosganian veut modifier le Code fiscal, les principaux changements proposés étant la non-taxation du gain obtenu par les personnes physiques des transactions d’actions et la majoration du seuil de déduction pour les retraites et les assurances de santé facultatives, relève Cotidianul.

Selon le journal, Varujan Vosganian a déclaré que l’année prochaine les gains réalisés à la suite des investissements boursiers ne seraient pas soumis aux impôts, une promesse qui se retrouve dans un projet modifiant le Code fiscal, publié vendredi dernier.

Ainsi, à partir du 1er janvier, les gains sur le marché des capitaux devraient être exemptés de l’impôt de 16%, dans le cas des personnes physiques aussi bien roumaines qu’étrangères.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Evolution 2010 de l’ Indice des prix à la consommation (IPC) en Roumanie
(15/nov./2010)
Les prix à la consommation ont augmenté de 0,55% en Roumanie en octobre 2010, menés (...)
Roumanie : l’une des TVA les plus élevées d’Europe, 24%
(1er/jui./2010)
Le passage de 19 % à 24 % de la TVA fait de la TVA en Roumanie l’une des plus élevées d’Europe, (...)
La Roumanie entre récession et rigueur budgétaire
(12/mai./2010)
La Roumanie va introduire un impôt supplémentaire pour les propriétaires de plusieurs biens (...)
Le piège du taux de change de l’Euro : à 4,1 Lei nous vivons, à 4,8 nous mourrons
(27/jui./2009)
Les dernières estimations montrent que le taux de change de l’Euro va encore monter, rendant la (...)
Roumanie : les banques roumaines assouplissent le crédit
(19/jan./2009)
’’Les Roumains peuvent avoir accès, à partir de janvier, à des crédits garantis avec des hypothèques, (...)
Roumanie : chute du leu, montée des prix
(14/jan./2009)
Après la publication lundi par la Banque Nationale de Roumanie (BNR) d’un cours de référence de (...)
La Roumanie se prépare pour la crise
(23/oct./2008)
"La Roumanie se prépare pour la crise", écrit Romania Libera mentionnant la dynamique des revenus (...)