avril 2006

Roumanie : les inondations provoquées par le Danube

Le Danube continue d’effrayer des milliers de gens. Même si dans certaines zones les niveaux ont baissé, le fleuve fait des ravages en aval de Braila /sud-est/, écrit Jurnalul National. Hier /18 avril/, le Danube a atteint à Braila le plus grand niveau de son histoire : 685 cm. Les hydrologues avertissent que le débit du fleuve est en hausse et que les digues sont en danger. Pour consolider les 170 km de digue qui défend Insula Mare a Brailei ont été mobilisés tant les salariés de l’Administration nationale pour des Bonifications foncières, que ceux de la société qui administre l’île.

La falaise de Tulcea /sud-est/ continue d’être inondée par les eaux du Danube, mais sans mettre en danger la ville. Les activités d’accostage se déroulent sans problèmes dans la zone de la falaise. Il n’y a pas d’interruptions de l’activité sur la plateforme industrielle de l’est de la ville, bien que l’eau soit entrée dans les cours de quelques sociétés. Les digues posent les plus grands problèmes aux autorités. Depuis deux semaines, des forces impressionnantes ont été mobilisées pour surélever et consolider les digues de la zone, indique le journal cité.

Dans ce contexte, le quotidien Gândul écrit que le premier ministre Calin Popescu-Tariceanu a eu mardi après-midi, à Timisoara /ouest/, une rencontre avec des représentants des autorités de la ville, le principal sujet étant les inondations. Tariceanu a dit que les travaux effectués aux digues le dernier an n’avaient pas été suffisants pour pour prévenir d’autres calamités pareilles. "Comme vous savez, nous avons alloué l’an dernier 180 milliards de lei pour des travaux et nous avons constaté qu’on a besoin davantage. Il est évident que la modification du régime de pluies dans cette zone du pays fait que les aménagements contre les inondations ne soient plus efficaces", a affirmé le premier ministre.

Bien qu’une bonne partie du pays soit inondée, écrit le journal, le chef du gouvernement dit que la situation n’est pas tellement tragique. "On ne saurait parler d’inondations catastrophiques. La situation n’est pas tellement tragique, comme les chaînes TV montrent, et les autorités sont mobilisées. Tous ceux qui ont été inondés, artificiellement ou naturellement, seront dédommagés", a dit le premier ministre.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Disparition catastrophique des forêts en Roumanie
(24/oct./2012)
[Images NASA] Une vaste zone forestière des monts Giurgeului, dans les Carpates, située dans (...)
La Roumanie protège ses chevaux sauvages dans le Delta du Danube
(18/avr./2011)
L’Autorité de la Réserve biosphère du Delta du Danube (ARBDD) développe un projet visant à protéger (...)
Roumanie, tremblement de terre : les zones les plus dangereuses à Bucarest
(11/oct./2010)
Du point de vue géologique, la situation de Bucarest est dangereuse, car la ville s’étend sur une (...)
Tremblement de terre redouté en Roumanie et en Ukraine
(27/sep./2010)
Selon les experts de Institut roumain de séismologie appliquée (IRSA), la région de Vrancea passe (...)
Pluies et inondations en Roumanie
(30/jui./2010)
Le Danube est monté au dessus du niveau d’alerte, aux stations de mesure de Calafat et Bechet, (...)
Roumanie : la prévention des conflits avec les ours
(26/mar./2010)
Un programme de protection des ours dans les départements du centre de la Roumanie (Harghita, (...)
Le froid persiste : -21°C dans le centre de la Roumanie
(8/mar./2010)
Ce dimanche 7 mars, à Joseni, dans le département d’Harghita (centre de la Roumanie), la (...)