avril 2008

Roumanie : les roms ont des droits et aussi des obligations

Bucarest, 8 avr /Rompres/ - Les roms de Roumanie sont des citoyens roumains qui ont, comme tous les autres, à la fois des droits et aussi des obligations, souligne le président Traian Basescu dans le message transmis mardi à l’occasion de la Fête internationale des roms.

"Nous parlons d’une importante partie de notre population qui comptait, au dernier recensement, environ 600 000 personnes [Ndlr : les roms - tziganes, tsiganes, rroms, romanichels, manouches, gitans - sont estimés en Roumanie à 2,5% de la population, selon le recensement de 2002]. Les problèmes de la minorité rom sont complexes. Le grand nombre des enfants qui ne vont pas à l’école ou le nombre de ceux qui ne bénéficient pas d’assistance médicale sont des problèmes qui, même s’ils peuvent exister aussi parmi le reste de la société roumaine, concernent notamment cette communauté", souligne Traian Basescu.

Le chef de l’État roumain rappelle dans son message qu’en mars 2006, lorsqu’il avait promulgué la loi suivant laquelle le 8 avril devenait la fête de l’ethnie des roms de Roumanie, ce jour représentait déjà une tradition sur le plan international, étant consacré par le premier Congrès des roms du monde en 1971 déjà.

"Même si c’est un jour de fête, nous ne devons pas oublier la mission primordiale de ce moment, à savoir d’avertir les citoyens roumains et européens sur les problèmes auxquels la minorité rom se confronte, de commémorer les victimes de cette communauté dans l’Holocauste et de rappeler notre devoir de conserver la langue et les traditions de cette minorité", écrit le président Basescu.

A son avis, en dépit des progrès enregistrés ces derniers temps, dans la Roumanie de l’an 2008 les Roms sont encore objet de discrimination et d’intolérance.

"Il existe des stratégies pour surmonter ces situations, mais les difficultés des roms sont loin d’être réglées. Les solutions imaginées ont été souvent ponctuelles, importées, inadaptées aux traditions des roms et à leurs conditions économiques et sociales", écrit-on dans le message du chef de l’État roumain.

Selon l’opinion du président Traian Basescu, le changement de la situation des roms réclame une concertation des actions aux niveaux national et européen, l’implication des organisations non gouvernementales concernées et, non pas en dernier lieu, la modification de notre mentalité à l’égard de cette communauté.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Roumanie : un cordonnier de Cluj invente les chaussures de "distanciation sociale"
(27/mai./2020)
Grigore Lup et ses chaussures de "distanciation sociale" Grigore Lup est né à Chiuieşti, un (...)
Surprenant ce vélo électrique à quatre roues inventé par un artiste roumain
(13/mai./2020)
Qlio Velo est un cyclomoteur à assistance électrique, un vélo électrique à quatre roues, qui a la (...)
Fêtes du mois de mars : le Martisor et le Jour de la femme
(7/mar./2020)
Au printemps, deux jours sont dédiés à la femme en Roumanie : le 1er et le 8 mars. Le "mãrtisor" (...)
Justin Capră, inventeur et visionnaire roumain
(10/nov./2019)
Justin Capră est un inventeur roumain prolifique et visionnaire. Créateur du sac à dos volant, (...)
Le premier milliardaire roumain d’une start-up de robotique
(12/sep./2019)
Le programmeur roumain Daniel Dines, fondateur et directeur général d’IT UiPath, est le premier (...)
Roumanie : 24 janvier, anniversaire de l’Union de la Valachie avec la Moldavie
(24/jan./2019)
Le jour de l’Union des Principautés roumaines est marqué, tous les 24 janvier, dans toute la (...)
Un voilier roumain dans la course contre l’autisme
(20/nov./2017)
Un équipage composé uniquement de Roumains, s’est lancé ce dimanche dans une aventure unique pour (...)