décembre 2007

Roumanie : nationalité roumaine à tous les citoyens de la R. de Moldavie

Bucarest, 19 déc /Rompres/ - La République de Moldavie est ’’une mer de citoyens roumains’’, a déclaré le président roumain Traian Basescu, pendant une émission à la télévision publique, mardi soir.

’’Il est difficile à comprendre la politique de Chisinau, celle du Parti communiste de République de Moldavie (PCRM), mais rien de ce que Chisinau fait à présent, y compris l’agressivité publique du président Voronin, du Premier ministre Tarlev, du ministre des Affaires étrangères Stratan, ne modifie notre position vis-à-vis de la Moldavie. Je demeure un partisan sans réserves des relations étroites avec la population roumaine dans son ensemble, car là-bas il y a des Roumains. Les 4,5 millions de personnes d’outre-Prut sont autant de Roumains’’, a dit le président Basescu.

A la question de savoir si la nationalité roumaine ne devrait être accordée à la totalité des citoyens de la République de Moldavie, même à ceux qui ne sont pas d’origine roumaine, Traian Basescu a répondu : ’’Pourquoi pas ? Que la nationalité roumaine soit accordée à tous, s’ils sont citoyens de la République de Moldavie dans une mer de Roumains. C’est celle-ci la République de Moldavie, une mer de citoyens roumains. Ma position ne saura être que l’une de rapprochement du peuple roumain vivant outre-Prut’’.

Le chef de l’Etat roumain a précisé à l’occurence qu’il insistait depuis plus de deux ans pour une relaxation du système d’octroi de la citoyenneté roumaine aux Moldaves.

’’Je veux croire que le gouvernement de la Roumanie fera les prochains jours ce qu’il faut faire pour que les émoulus des lycées et des facultés, soit 7 000 jeunes gens moldaves, puissent recevoir, promptement, à la délivrance des diplômes et s’ils le sollicitent, la citoyenneté roumaine. La République de Moldavie ne reconnaît pas leurs diplômes de Roumanie. C’est à ce point que la politique anti-roumaine du PCRM est arrivée. Mais nous n’avons pas le droit de considérer cela comme une position du peuple roumain d’outre-Prut. Il s’agit de la position d’un parti qui est au pouvoir et nous devons regarder les citoyens roumains vivant au-delà du Prut avec le respect qui leur est dû, car ils subissent une injustice de l’histoire. Ribbentrop et Molotov se sont mis d’accord pour détacher un morceau du territoire de la Roumanie. Nous n’avons pas le droit de considérer qu’il faut traiter les Roumains de République de Moldavie comme étant des étrangers. A mon avis, ne pas répondre aux défis du pouvoir communiste de Chisinau est une bonne solution, que nous avons trouvée. Le communisme n’a réussi nulle part, il ne réussira ni en République de Moldavie’’, a poursuivi Traian Basescu.

D’après le chef de l’Etat roumain, ce sera le PCRM qui aura la responsabilité, s’il repousse le projet-pilote Union européenne-République de Moldavie, en train d’être élaboré, concernant l’accès des citoyens moldaves au marché européen de la main d’oeuvre. Le projet, conçu à l’initiative de la Roumanie, sera rédigé dans la langue roumaine.

’’Bruxelles est prêt à offrir un Traité aux citoyenas de République de Moldavie. J’espère qu’il sera signé et accepté aussi vite que possible. Notre position a été fort tranchante dans la discussion avec les ambassadeurs européens de Bucarest, tout comme dans la discussion avec des leaders politiques européens, au sujet de la langue moldave. Le Traité ne sera pas l’un dans la langue moldave, mais un traité parlant strictement de la langue officielle d’Etat, sans que Bruxelles dise qu’il est rédigé dans les langues anglaise et moldave. S’il le rejette, le PCRM assume la responsabilité de repousser une chance accordée à chaque citoyen de la République de Moldavie’’, a encore souligné le président Traian Basescu, mardi soir.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie interdit l'entrée dans ses ports aux navires russes
(17/avr./2022)
Selon l’Autorité navale roumaine, aucun navire immatriculé en Russie ne pourra plus accoster dans (...)
Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie
(16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, (...)
Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains
(7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du (...)
La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses (...)
La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue (...)
Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au (...)
Roumanie: "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération"
(22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est (...)