février 2007

Roumanie : référendum pour l’autonomie "illégal", en Transylvanie

Traian Basescu : Ce qui se passe à présent dans les départements de Mures, Covasna et Harghita transgresse les dispositions de la Constitution

Bucarest, 12 fév(Rompres) - Le président de la Roumanie a déclaré ce lundi, au Palais de Cotroceni (siège de l’Administration présidentielle), que le référendum organisé ces jours dans les départements de Mures, Covasna et Harghita, centre de la Transylvanie, où la population est en majorité formée de Szeklers, transgressait les dispositions de la Constitution.

À l’issue de son entretien avec son homologue hongrois, Laszlo Solyom, le chef de l’État roumain a averti que le référendum pour l’autonomie territoriale des départements mentionnés était illégal.

’On dit que c’est une mesure censée tester les désirs de la population. Tant que ce sera seulement une vérification, on peut considérer que c’est ce qu’on affirme. Mais si ceux qui font aujourd’hui des tests - on ne comprend pas très bien ce qu’ils vérifient quant à la patience de l’État roumain - essaient de valoriser les résultats du soi-disant test, du soi-disant référendum, illégal d’ailleurs, l’État roumain appliquera sans hésitation la Constitution et les lois de la Roumanie. La responsabilité appartiendra à ceux qui réalisent à présent un acte inconstitutionnel sur le territoire d’un État national, unitaire et indivisible. Et n’oubliez pas une chose très importante : un État souverain’, a averti Traian Basescu.

Le président a relevé qu’en Roumanie tous les citoyens doivent respecter la Constitution, loi fondamentale sur la base de laquelle sont reconnues les 18 minorités nationales et qui prévoit la représentation automatique de celles-ci au Parlement. La Constitution donne la possibilité aux minorités de s’adresser dans leur langue maternelle aux instances et leur garantit la préservation des coutumes et des traditions, a ajouté le chef de l’État roumain.

’De ce point de vue, la Roumanie n’acceptera jamais d’autres modèles que ceux qu’elle a chosis et qui sont en concordance avec les standards européens’, a dit Traian Basescu.

Le chef de l’État roumain a relevé attendre ’avec impatience’ les premiers parlementaires roumains entrés par des automatismes constitutionnels dans les parlements d’autres états.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Manifestations Roumanie : opposants pacifiques frappés violemment par la police. VIDEO
(11/aoû./2018)
Lors de la manifestation antigouvernementale du 10 août, les réseaux sociaux ont signalé (...)
Roumanie : la diaspora roumaine réclame dans la rue la démission du gouvernement
(11/aoû./2018)
Des dizaines de milliers de Roumains et de membres de la diaspora roumaine à l’étranger ont (...)
Justice en Roumanie : prison ferme pour le chef de la gauche au pouvoir
(22/jui./2018)
Liviu Dragnea, le dirigeant du principal parti au pouvoir en Roumanie, PSD, [gauche : NDLT] a (...)
Roumanie : Mis en examen pour corruption, deux leaders mobilisent les foules pour sauver leur peau
(10/jui./2018)
Ce samedi, à Bucarest, environ 150 000 membres et sympathisants du parti au pouvoir, le Parti (...)
Klaus Iohannis, le nouveau président de droite de la Roumanie
(17/nov./2014)
Les Roumains ont voté massivement dimanche 16 novembre 2014, au 2e tour, pour leur nouveau (...)
Résultat des élections présidentielles 2009 en Roumanie : Basescu réélu
(7/déc./2009)
Traian Basescu, Mircea Geoana [photo : Agerpres] Différence entre Traian Băsescu et Mircea (...)
Roumanie : Basescu et Geoana au 2e tour de l’élection présidentielle
(22/nov./2009)
Résultats des votes du 1er tour de l’élection présidentielle 2009 Traian Basescu (Parti démocrate (...)