juillet 2006

Roumanie : séisme dans les services secrets roumains

"La grande décapitation", titre Ziua et Jurnalul national note sous le titre "Séisme dans les services secrets" que les chefs du Service roumain d’informations (SRI), Radu Timofte, du Service de renseignements externes (SIE), Gheorghe Fulga, et de la Direction générale d’information et de protection intérieure (DGIPI) du ministère de l’Administration et de l’Intérieur (MAI), Virgil Ardelean, ont démissionné jeudi à cause de la situation créée à la suite de la mise en liberté d’Omar Hayssam.

L’homme d’affaire syrien, accusé de terrorisme et d’infractions économiques, a été mis en liberté conditionnée pour des raisons médicales et est en fuite depuis quelques jours.

Chefs par intérim au SRI et au SIE

Bucarest, 21 juil/Rompres/ - La direction du Service roumain d’Informations /SRI/ sera assurée par le premier adjoint lieutenant-colonel Mihai Florea Coldea et celle du Service d’Informations extérieures /SIE/, par le directeur adjoint général Silviu Predoiu, jusqu’à la désignation des nouveaux chefs des deux institutions de Roumanie, informe le bureau de presse de la présidence.

Le communiqué rappelle qu’en conformité avec les dispositions de la Constitution et de la loi no 14/1992 visant l’organisation et le fonctionnement du SRI et de la loi no 1/1998 visant l’organisation et le fonctionnement du SIE republiée avec les modifications et les compléments ultérieurs, le président de la République transmettra au Parlement les propositions pour les directions des services secrets.

Le Parlement de Roumanie est la seule autorité qui, selon la Constitution, a le droit de nommer des personnes dans ces fonctions publiques.

Le directeur du SRI, Radu Timofte, et le directeur du SIE, Gheorghe Fulga, ont démissionné jeudi, suite à la disparition de l’homme d’affaires syrien Omar Hayssam, accusé d’actes de terrorisme. Aux côtés de ceux-ci a démissionné le questeur général Virgil Ardelean, directeur général de la Direction générale d’Informations et Protection interne /DGIPI/ du ministère de l’Administration et de l’Intérieur, ces démissions étant suivies ce vendredi par celle du procureur général Ilie Botos.

La direction du Parquet auprès de la Haute Cour de Cassation et Justice sera assurée par le premier adjoint du procureur général, Marcel Sâmpetru.

Le procureur général Ilie Botos a démissionné

Bucarest, 21 juil /Rompres/ - Leprocureur général du Parquet auprès de la Haute cour de Cassation et de Justice, Ilie Botos, a présenté vendredi au président Traian Basescu la démission de sa fonction.

Le président Basescu : Des structures de l’État indigne continuent d’agir dans la vie quotidienne

Bucarest, 21 juil/Rompres/ - Des structures de l’État indigne continuent d’agir dans la vie quotidienne, nous continuons de jouer avec des délinquants qui nous échappent, nous avons toujours la tendance de répondre à des commandes politiques, a affirmé vendredi le président Traian Basescu lors de la cérémonie organisée pour les diplômés de la promotion 2006 de l’Académie de Police.

Le président Traian Basescu a dit dans ce contexte aux nouveaux gendarmes, policiers et pompiers qu’ils ont l’obligation de rejeter une telle approche par le serment prêté.

"Nous ne devons servir que le peuple roumain, le citoyen, la communauté", a souligné le président assurant les nouveaux diplômés qu’il a confiance en eux parce qu’il les considère comme "la promotion de l’Europe".

C’est la première réaction publique du chef de l’État après les démissions déposées jeudi soir, au Palais de Cotroceni, par les chefs du Service roumain d’informations (SRI), du Service de renseignements externes (SIE), et de la Direction générale d’information et de protection intérieure (DGIPI) du ministère de l’Administration et de l’Intérieur (MAI).

Les chefs des services spéciaux de Roumanie ont démissionné

Bucarest, 20 juil/Rompres/ - Les chefs du Service roumain d’informations (SRI), du Service de renseigenements externes (SIE0 et de la Direction générale d’information et de protection interne (DGIP) du ministère de l’Administration et de l’Intérieur (MAI) ont démissionné jeudi de leurs fonctions, a annoncé le porte-parole de l’administration présidentielles, Adriana Saftoiu.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie, un exemple de la lutte anti-corruption ?
(6/jui./2016)
L’hebdomadaire britannique The Economist a publié, dans une édition papier, un article sur la (...)
Une jeune fille pulvérisée par la voiture d’un diplomate russe
(23/oct./2012)
[photo : Adevarul] La vie de la jeune Mădălina Băcanu a été détruite, dimanche soir, quand le (...)
Roumanie : la DGA crée des comptes sur Facebook, YouTube et Yahoo Messenger
(11/fév./2010)
La Direction générale anti-corruption (DGA) fait son entrée sur les réseaux sociaux sur le Net, en (...)
Roumanie : sanctions pour les anciens agents de la Securitate et des anciens activistes communistes
(22/jan./2010)
La Société roumaine d’études historiques (SSIR) a lance une pétition, signée par des noms importants (...)
L’Ile des Serpents : la Roumanie gagne à La Haye face à l’Ukraine
(3/fév./2009)
Depuis 42 ans, l’Ile des Serpents fait l’objet d’un différend entre la Roumanie et l’ancienne Union (...)
Roumanie. Le Parlement décide une "nouvelle nationalisation" des maisons
(9/oct./2008)
"Le Parlement a décidé la nouvelle nationalisation", titre le journal Romania Libera affirmant (...)
Roumanie. Une législation pour lutter contre l’antisémitisme
(18/sep./2008)
Bucarest, 18 sept /Agerpres/ - Le conseiller gouvernemental Mihnea Constantinescu a déclaré ce (...)