octobre 2006

Roumanie : une communauté d’informations européenne

Bucarest, Roumanie, 18 oct/Rompres/ - Le président Traian Basescu estime que l’Union européenne devra créer, au fil du temps, sa propre communauté d’informations afin d’aider les États membres à fournir des données liées aux risques asymétriques.

Présent mercredi à l’ouverture de la IIIe conférence des commissions parlementaires pour le contrôle de l’activité des services de sécurité des pays de l’UE, qui se déroule à Bucarest, le chef de l’État roumain a affirmé qu’à présent l’information circule difficilement au niveau de l’UE.

"Probablement, l’UE devra au fil du temps créer sa propre communauté d’informations, dans laquelle les États membres fournissent toutes els données liées aux menaces, aux risques asymétriques. À présent, l’information circule difficilement et seulement dans les bases bilatérales entre les services d’informations d’Europe. Il s’agit de coopérations strictement ponctuelles qui, lors de la réalisation de l’objectif, cessent et se relancent à d’autres occasions. Nous pensons qu’il est nécessaire de mettre en place au niveau de l’UE une communauté d’informations, notamment pour le transfert rapide et l’analyse centralisée des informations liées au terrorisme, au trafic de drogue, d’être humains et d’armement", a dit Traian Basescu.

Le président a donné l’exemple de la Communauté nationale d’informations (CNI) de Roumanie, créée pour des raisons de synthèse en raison du grand volume de données provenant des services et qui étaient centralisées avec difficulté.

Traian Basescu a affirmé dans ce contexte que la Roumanie a créé la CNI, un groupe d’analyse subordonné au Conseil suprême de défense du pays (CSAT), composé de 40 analystes de tous les services, qui synthétisent les informations dans un document qui est distribué à la première heure aux facteurs de décision.

"Nous l’avons appelé la Communauté d’informations, qui est peut être un peu exagéré. Il s’agit en fait d’une structure d’analyse, formée d’analystes détachés de tous les services concernés et qui présente aux facteurs de décision une information synthétisé. C’est la solution qui augmente le niveau de précision de l’information", a expliqué le président de la Roumanie.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie
(16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, (...)
Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains
(7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du (...)
La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses (...)
La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue (...)
Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au (...)
Roumanie : "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération"
(22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est (...)
Réunion Roumanie-Hongrie
(20/oct./2008)
Bucarest, 19 oct(Agerpres) - Les gouvernements roumain et hongrois se réuniront le mardi 21 (...)