décembre 2006

UE : admission du commissaire de la Roumanie, Leonard Orban

L’admission du commissaire désigné par la Roumanie, Leonard Orban, par le Parlement européen est le principal sujet à l’attention des journaux bucarestois. "Leonard Orban, commissaire européen officiel", titrent Ziarul Financiar et Evenimentul Zilei, alors que Roumanie libera dit "Orban et Kuneva ont reçu la confirmation du plénum du PE".

Ziarul Financiar relève que Leonard Orban a reçu mardi le vote de confiance du Parlement européen en qualité de commissaire européen de la part de la Roumanie, confiance dont a bénéficié aussi la commissaire bulgare Meglena Kuneva.

"Orban sera "le fonctionnaire du secteur public" roumain /mais payé des fonds de l’UE/ ayant l’un des plus grands salaires, devant gagner plus de 220 000 euros par an. Le président de la Roumanie gagne 24 000 euros par an", écrit le quotidien mentionné.

M. Orban sera le commissaire au multilinguisme, alors que Mme Kuneva sera responsable de la protection du consommateur.

Leonard Orban : Le portefeuille du Multilinguisme a un potentiel important

Strasbourg, 13 déc/Rompres/ - Leonard Orban, qui a reçu mardi le vote favorable du Parlement européen pour l’occupation de la fonction de commissaire européen au Multilinguisme dès le 1er janvier 2007, estime que son portefeuille a un potentiel important et considère que la visibilité de ce domaine dépendra en tout premier lieu de lui et de l’équipe avec laquelle il travaillera.

Leonard Orban envisage de former son cabinet jusqu’à la fin de cette semaine - 7 personnes et le porte-parole.

Le nouveau commissaire souhaite se rendre aussi vite que possible à son poste, pas plus tard que le 4 janvier. Après la première rencontre en tant que commissaire européen, le 9 janvier à Berlin, avec la présidemce allemande de l’Union européenne /entrevue traditionnelle du collège de la Commission avec la présidence de l’Union au début du mandat/, Leonard Orban a annoncé son intention de faire une analyse de la situation existante quant aux secteurs liés à son portefeuille et d’élaborer ensuite une stratégie visant les aspects politiques.

Cette stratégie comportera une participation active et une visibilité accrue surtout dans les États membres où la question de la diversité linguistique est très sensible, y compris la Roumanie.

Leonard Orban a mentionné vouloir se rendre aussi vite que possible en Irlande pour voir comment on pourrait intégrer dans le mécanisme officiel l’irlandais, qui deviendra langue officielle de l’UE dès le 1er janvier 2007, avec le roumain et le bulgare.

À l’exception du groupe des indépendants, les autres groupes ont soutenu Leonard Orban et des doutes n’ont pas existé quant à sa capacité de faire face aux responsabilités de commissaire européen.

Le résultat - 595 votes favorables sur les 640 exprimés, soit plus de 95 pc - montre sans doute une réalité, selon Leonard Orban.

"Je crois que non seulement les personnes directement impliquées doivent se réjouir du résultat, mais tous parce que, en fin des comptes, c’est un vote à l’adresse de la Roumanie", a relevé M. Orban.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
1er mars, fête du "Martisor" en Roumanie
(19/fév./2022)
Le « martisor » (nom populaire du mois de mars) est fêté en Roumanie le premier jour de mars, les (...)
L'Opéra national de Roumanie à Cluj a 100 ans
(20/mai./2020)
L’Opéra national de Roumanie à Cluj marquera le 100e anniversaire de son existence à travers un (...)
La Roumanie et l'Europe de l'Est. 30 ans après la chute du mur. Débat.
(2/déc./2019)
30 ans après la chute du mur de Berlin, l’Institut français de Roumanie à Cluj-Napoca vous invite à (...)
Une vie de roman : une Roumaine du XIXe siècle, exploratrice et Lady
(2/nov./2019)
Florica Maria Sas est née en1841 à Aiud, département d’Alba, en Roumanie. Elle est plus connue sous (...)
France–Roumanie, regards croisés. Oubliez vos clichés
(17/avr./2019)
France–Roumanie, regards croisés : Anda Bercu et Nicolas Friess ◤ vernissage 18 avril à 18h30 (...)
La Roumanie se sépare de son dernier roi
(16/déc./2017)
La Roumanie se sépare de son dernier souverain. Avec le passage à l’éternel, le roi Michel (Mihai (...)
La mort du roi Michel, et la généalogie de la famille royale de Roumanie
(10/déc./2017)
Le roi Michel de Roumanie est décédé le 5 décembre 2017 à 13h00. Il avait 96 ans depuis le 25 (...)