février 2007

Un nouvel instrument anti-corruption en Roumanie

Bucarest, 23 fév /Rompres/ - La Roumanie a, depuis ce vendredi, un Centre National d’Intégrité (CNI), qui devra élaborer des analyses et des rapports semestriels sur le progrès des institutions anti-corruption et leur offrir assistance en vue de la prévention et de la lutte contre ce phénomène.

Le lancement du CNI a eu lieu en présence de ceux qui ont contribué à sa création, à savoir la Direction générale anti-corruption du Ministère de l’Administration et de l’Intérieur, l’Association pour la mise en oeuvre de la démocratie (AID), l’Ambassade de Grande-Bretagne à Bucarest, en qualité de principal partenaire, d’autres partenaires, ainsi que les Ambassades de Finlande, Suède et des Pays-Bas.

’’Je suis ravi de soutenir ce centre créé avec le soutien de la DGA et celui de l’AID. Le CNI constitue, à mon avis, une initiative majeure, celle d’analyser, de rédiger des rapports et de procéder à l’investigation des processus anti-corruption’’, a déclaré, à cette occasion, l’ambassadeur de Grande-Bretagne à Bucarest, Robin Barnett.

Le diplomate britannique a souligné, également, le rôle de la DGA dans la lutte contre la corruption. A son avis, la DGA est un exemple dans la lutte contre la corruption, mais ce qui compte surtout c’est la crédibilité publique significative gagnée par cette institution, le fait qu’elle se soit concentrée sur des investigations et sur le changement d’attitudes et de comportements. La lutte anti-corruption n’implique pas seulement des mécanismes de modification de la loi, mais aussi la modification des mentalités, ’’qui ne peuvent changer du jour au lendemain, mais, à coup sûr, il faut avoir un point de départ’’, a souligné, en même temps, l’ambassadeur britannique.

Le directeur général du CNI, Alexandru Cumpanasu, a relevé, pour sa part, le rôle particulier de la DGA dans la lutte contre la corruption. ’’Les groupes d’intérêt agissent, ceux-là même qui se frottent les mains, en pensant à l’argent européen. Il est important que cet argent ne se glisse pas dans des poches larges et généreuses. Et c’est pourquoi la DGA est importante aussi’’, a affirmé M. Cumpanasu.

Les rapports et les analyses de l’AID, qui seront mis à sa disposition, se concentreront sur le monitorage de l’activité des institutions anti-corruption de Roumanie, en tenant compte du principe de la transparence et de celui de la responsabilité dans l’exercice de l’activité, a dit M. Cumpanasu, au sujet de ce centre qu’il va coordonner.

Concernant la nécessité de la création de l’Agence Nationale d’Intégrité (ANI), le directeur du CNI a dit que ’’toute institution dont le but est de lutter plus efficacement contre la corruption est bienvenue’’, en précisant que les institutions de lutte contre la corruption actuelles devraient être consolidées. ’’Nous nous sommes impliqués et nous continuerons de nous impliquer dans la promotion de la loi sur l’ANI. Nous avons soutenu le fait de donner à cette institution les compétences dont elle a besoin pour devenir efficace’’, a dit, en conclusion, le directeur du CNI.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Environ 4320 réfugiés ukrainiens ont demandé l'asile en Roumanie depuis un mois
(28/mar./2022)
Environ 4.320 réfugiés ukrainiens ont demandé l’asile en Roumanie depuis le début du conflit en (...)
La Roumanie, un exemple de la lutte anti-corruption ?
(6/jui./2016)
L’hebdomadaire britannique The Economist a publié, dans une édition papier, un article sur la (...)
Une jeune fille pulvérisée par la voiture d’un diplomate russe
(23/oct./2012)
[photo : Adevarul] La vie de la jeune Mădălina Băcanu a été détruite, dimanche soir, quand le (...)
Roumanie : la DGA crée des comptes sur Facebook, YouTube et Yahoo Messenger
(11/fév./2010)
La Direction générale anti-corruption (DGA) fait son entrée sur les réseaux sociaux sur le Net, en (...)
Roumanie : sanctions pour les anciens agents de la Securitate et des anciens activistes communistes
(22/jan./2010)
La Société roumaine d’études historiques (SSIR) a lance une pétition, signée par des noms importants (...)
L'Ile des Serpents : la Roumanie gagne à La Haye face à l'Ukraine
(3/fév./2009)
Depuis 42 ans, l’Ile des Serpents fait l’objet d’un différend entre la Roumanie et l’ancienne Union (...)
Roumanie. Le Parlement décide une "nouvelle nationalisation" des maisons
(9/oct./2008)
"Le Parlement a décidé la nouvelle nationalisation", titre le journal Romania Libera affirmant (...)