octobre 2017

Voix singulières de la culture roumaine, à Lyon

Cioran-Ionescu-Eliade

La culture roumaine a donné à la langue française un nombre considérable de penseurs, d’écrivains, d’artistes : Tristan Tzara, fondateur du dadaïsme, Constantin Brancusi, l’un des sculpteurs majeurs du XXe siècle, Mircea Eliade, penseur essentiel de l’histoire des religions, sans compter Élie Wiesel ou Paul Celan, parmi d’autres. Mais peut-être les voix de Ionesco (1909-1994), de Fondane (1898-1944) et de Cioran (1911-1995) sont-elles plus singulières encore, tant elles incarnent un renouveau des lettres, des idées et du théâtre en langue française.

À partir de ces trois figures emblématiques, il s’agira de restituer plus largement les spécificités remarquables de la culture roumaine, et d’en redéployer la vivacité et l’originalité, dont la vibrante fécondité ne tarit pas comme en témoignent nombre de philosophes ou d’écrivains roumains récents. La richesse de la culture roumaine revivifie la langue française et contribue à en ressaisir plus largement la puissance, la finesse et le parfum d’inédit. Nous verrons comment le génie d’une langue se décuple dans son rapport à l’autre.

Samedi 21 octobre (10 h-18 h)
Avec : Nicolas Cavaillès, traducteur et co-éditeur de Cioran dans la
« Bibliothèque de la Pléiade », Aurélien Demars, vacataire au sein des Universités Savoir-Mont-Blanc et Jean-Moulin-Lyon-3, co-éditeur de Cioran dans la « Pléiade » et Till Kuhnle, professeur en littérature comparée à l’Université de Limoges, auteur de nombreuses études sur Fondane et les avant-gardes.

Accès :
Le couvent est situé à Éveux, à 1,5 km de L’Arbresle et 25 km au nord-ouest
de Lyon, en direction de Roanne.
Par la route : autoroute A6 sortie Limonest, N6 puis N7 jusqu’à L’Arbresle.
Par le train : descendre en gare de L’Arbresle, 25 minutes à pied du couvent

Frères Dominicains
Couvent de La Tourette

69210 Éveux
Tél. +33 (0)4 72 19 10 90
accueil@couventdelatourette.fr

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
1er mars, fête du "Martisor" en Roumanie
(26/fév./2020)
Le « martisor » (nom populaire du mois de mars) est fêté en Roumanie le premier jour de mars, les (...)
La Roumanie et l’Europe de l’Est. 30 ans après la chute du mur. Débat.
(2/déc./2019)
30 ans après la chute du mur de Berlin, l’Institut français de Roumanie à Cluj-Napoca vous invite à (...)
Une vie de roman : une Roumaine du XIXe siècle, exploratrice et Lady
(2/nov./2019)
Florica Maria Sas est née en1841 à Aiud, département d’Alba, en Roumanie. Elle est plus connue sous (...)
France–Roumanie, regards croisés. Oubliez vos clichés
(17/avr./2019)
France–Roumanie, regards croisés : Anda Bercu et Nicolas Friess ◤ vernissage 18 avril à 18h30 (...)
La Roumanie se sépare de son dernier roi
(16/déc./2017)
La Roumanie se sépare de son dernier souverain. Avec le passage à l’éternel, le roi Michel (Mihai (...)
La mort du roi Michel, et la généalogie de la famille royale de Roumanie
(10/déc./2017)
Le roi Michel de Roumanie est décédé le 5 décembre 2017 à 13h00. Il avait 96 ans depuis le 25 (...)
Festival "B-Fit in the Street" à Bucarest
(3/jui./2017)
Le Festival International de Théâtre de Rue vient de commencer dans la capitale de la Roumanie ; (...)