septembre 2010

Ce que les Roumains pensent des Roms

Selon un sondage tout récent de l’Institut roumain d’évaluation et de stratégie (IRES), les Roumains souffrent de la ressemblance du nom "Rom" avec le mot "Roumain" : 59% des personnes interrogées sont totalement d’accord avec cette idée que « les Roumains souffrent à cause de la ressemblance des deux mots », et seulement 17% ont été en désaccord avec cette affirmation [Ndlr : en Roumanie on a toujours appelé les Roms des "Tsiganes"].

Le sondage de l’IRES montre aussi que 36% des Roumains considèrent que les Roms ne sont pas discriminés en Roumanie ; 27% des Roumains interrogés pensent qu’ils le sont. [Ndlr : les Roms - tziganes, tsiganes, rroms, romanichels, manouches, gitans - sont estimés en Roumanie à 2,5% de la population, selon le recensement de 2002].

38% des Roumains sondés ont affirmé que le retour des Roms de France et d’autres états européens représente un danger pour leur sécurité, ainsi que pour celle de leur famille. 29% des sondés ne sont pas d’accord avec cette idée, tandis que 15% ont été partiellement d’accord et 14% pas tout à fait d’accord.

52% des Roumains estiment que le comportement des Roms en France constitue un danger pour la libre circulation des autres citoyens de Roumanie [non Roms, NDLT]. 16% sont plutôt d’accord, 14% pas d’accord, et 9% pas tout à fait d’accord avec cette affirmation. 8% ne répondent pas à cette question.

L’éducation, une solution pour les Roms

En ce qui concerne les mesures qui pourraient permettre de résoudre le problème des Roms, selon ce sondage, 58% des Roumains pensent que l’éducation serait une solution. Mais à la question de savoir si l’alphabétisation et la qualification des adultes Roms dans divers métiers représente une solution, 60% des Roumains répondent non, alors que 40% identifient ces deux options comme des solutions possibles.

L’exécutif devrait s’impliquer plus

Le Gouvernement devrait s’occuper davantage du problème, et intégrer les Roms, pensent 31% des sondés. 22% pensent que cette charge revient aux Roms eux-mêmes, 13% pensent que cette charge revient plutôt à la collectivité, 11% à la Mairie, 9% à l’Union européenne, 3% au Conseil municipal, 1% aux ONG. 11% ne répondent pas.

Dans le même temps, presque la moitié des personnes interrogées (47%) considèrent que le Gouvernement roumain a fait trop peu pour que les Roms soient intégrés, tandis que 22% sont partiellement d’accord avec cette affirmation, 19% pas du tout d’accord, 6% pas tout à fait d’accord. 6% n’ont pas répondu.

Le sondage IRES a été réalisé sur un échantillon représentatif de 1231 personnes de plus de 18 ans, avec une marge d’erreur de ± 2,8%. L’enquête a été menée du 31 août au 1er septembre 2010.

[source : Evenimentul zilei]

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Surprenant ce vélo électrique à quatre roues inventé par un artiste roumain
(13/mai./2020)
Qlio Velo est un cyclomoteur à assistance électrique, un vélo électrique à quatre roues, qui a la (...)
Fêtes du mois de mars : le Martisor et le Jour de la femme
(7/mar./2020)
Au printemps, deux jours sont dédiés à la femme en Roumanie : le 1er et le 8 mars. Le "mãrtisor" (...)
Justin Capră, inventeur et visionnaire roumain
(10/nov./2019)
Justin Capră est un inventeur roumain prolifique et visionnaire. Créateur du sac à dos volant, (...)
Le premier milliardaire roumain d’une start-up de robotique
(12/sep./2019)
Le programmeur roumain Daniel Dines, fondateur et directeur général d’IT UiPath, est le premier (...)
Roumanie : 24 janvier, anniversaire de l’Union de la Valachie avec la Moldavie
(24/jan./2019)
Le jour de l’Union des Principautés roumaines est marqué, tous les 24 janvier, dans toute la (...)
Un voilier roumain dans la course contre l’autisme
(20/nov./2017)
Un équipage composé uniquement de Roumains, s’est lancé ce dimanche dans une aventure unique pour (...)
La Roumanie, un pays de propriétaires immobiliers
(23/fév./2015)
Les Roumains n’aiment pas être locataires, ils font tout ce qu’ils peuvent pour acheter leur (...)