mai 2006

Roumanie : comment apprendre online un métier traditionnel

Bucarest, 19 mai /Rompres/ - Le système informatique a marqué de son sceau spécifique y compris les métiers traditionnels pratiqués dans le milieu rural. Pour aider ceux qui souhaitent apprendre un métier, un programme interactif sur Internet a été créé, selon la revue Capital dans son numéro de cette semaine.

La création populaire est très en vogue à présent dans les pays développés, et le besoin de revigorer les traditions apparaît en Roumanie également. Les demandes d’apprendre un métier dans un système plus conforme au développement actuel de la société et de la connaissance se multiplient. C’est pourquoi, un modèle d’apprentissage online d’un métier a été créé, par l’intermédiaire du projet international ACE-AdultCraftEducation.

Le directeur de la Fondation pour les Métiers, Victoria Guta, dit qu’une méthodologie d’apprentissage sur Internet a été mise au point. ’’Nous avons élaboré un système d’apprentissage en partant des connaissance de base jusqu’aux compétences et au comportement nécessaire pour développer à succès une activité dans le domaine des métiers traditionnels’’, a-t-elle relevé. La méthodologie est désormais accessible sur le site www.craft4u.ro. ’’Le système montre comment apprendre, étant fondé sur la création de compétences conformes aux systèmes existents à présent dans le monde’’, a souligné Victoria Guta.

Les deux-trois prochains mois, les spécialistes de la Fondation souhaitent créer le premier standard en matière d’occupation dans le domaine des métiers et obtenir l’autorisation pour ouvrir un centre d’évaluation des compétences.

En Roumanie, il y a encore de nombreux créateurs populaires qui pourraient obtenir ainsi un certifficat de leurs compétences qu’ils pourraient mettre en valeur dans un système entrepreneurial, censé leur apporter des revenus plus substantiels. Dans le contexte de l’intégration de la Roumanie dans un circuit mondial du tourisme, la création populaire pourrait devenir ainsi une affaire d’envergure pour bien des Roumains, non seulement pour les créateurs populaires authentiques.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Une physicienne roumaine invente le métal le plus dur au monde
(3/fév./2020)
Emilia Moroşan, professeur assistante à la Rice university, a réussi à produire un alliage d’or et (...)
La Roumanie, championne du monde de robotique, au FIRST Global Challenge 2018
(23/aoû./2018)
L’équipe roumaine de robotique RobotX Hunedoara est l’auteur des vraies performances pour la (...)
Un Roumain pressenti pour le prix Nobel de médecine
(11/avr./2018)
Il serait « l’un des plus brillants chercheurs né en Roumanie ». Albert-László Barabási, vient de se (...)
Un chercheur roumain du MIT conçoit un modèle du futur pour Lamborghini
(8/jan./2018)
Il a quitté Fagaras (Roumanie) avec une bourse d’études de l’Université de Princeton, et une (...)
Deux jeunes roumains primés lors d’un concours de la NASA
(1er/avr./2017)
Tudor Coman, élève au Lycée international d’informatique de Bucarest, a remporté le premier prix, (...)
La Roumanie médaillée au concours mondial de robotique aux USA
(6/mai./2016)
Les lycéens roumains ont obtenu la 3e place au Championat mondial de robotique FIRST Robotics (...)
Roumanie : quatre universités dans le classement QS 2015
(2/nov./2015)
Photo : l’Universtité de Bucarest. La Roumanie est présente cette année dans le classement QS (...)