février 2006

Roumanie : législation nouvelle dans le domaine de la santé

Bucarest, 13 fév/Rompres/ - La Roumanie aura pour la première fois, les 30 dernières années, une législation complètement nouvelle en la matière par l’engagement de la responsabilité assumée au Parlement pour le paquet de lois sur la réforme de la santé, a déclaré lundi le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu devant les Chambres réunies du Parlement.

Le Premier ministre a précisé que l’Exécutif avait décidé d’assumer la responsabilité pour le paquet de lois sur la réforme de la santé "pour assurer une approche unitaire, rapide et efficiente", ajoutant que "cela ne représente pas du tout une déconsidération du Parlement".

Tariceanu a souligné que le paquet législatif sur la réforme du système sanitaire avait été soumis au débat public durant lequel ont été analysés et évalués les domaines de l’assistance médicale, depuis la transplantation d’organes et de tissus et jusqu’à la mise sur le marché des médicaments.

Le Premier ministre a rappelé que le paquet de lois sur la réforme du système sanitaire repose sur les normes européennes et les principes du programme de gouvernement et du programme électoral de l’Alliance Justice et Vérité.

La nouvelle législation détermine, selon le Premier ministre, la création d’un système de santé fonctionnel, la diminution des iniquités et elle assure la dignité du corps professionnel médical, la diminution de la corruption dans le système sanitaire, l’introduction du registre obligatoire des dépenses pour chaque patient, ainsi que la transparence dans l’utilisation des fonds pour les médicaments compensés et gratuits.

Le chef de l’Exécutif a précisé que les principales directions de la réforme visent le perfectionnement du système de santé aux fins d’élever la qualité des services offerts à la population, l’élimination des conflits d’intérêts, l’accroissement de l’accessibilité des services de santé pour l’ensemble de la population, l’élimination de la discrimination dans l’offre des services médicaux.

Le paquet de lois vise aussi à offrir, en échange du paiement, des alternatives à ceux qui désirent un surplus de qualité en ce qui concerne les services médicaux accordés, ainsi que la stimulation et la motivation appropriée du personnel médical pour faire croître la performance professionnelle et éliminer la corruption.

Le chef de l’Exécutif a précisé que les problèmes auxquels se confronte le système sanitaire roumain concernent l’allocation de ressources sans l’établissement de responsabilités exactes et le contrôle de leur utilisation, le manque de transparence dans l’utilisation des fonds alloués, des conflits majeurs d’intérêts et le cumul de fonctions pour les personnes investies des responsabilités de direction des établissements sanitaires, le cadre normatif permissif, contradictoire dans les réglementations, stimulant les dépenses inefficientes et sans contrôle des ressources allouées.

L’indiscipline économique-financière dans le domaine des acquisitions de médicaments, matériaux sanitaires et appareillage médical, ainsi que la corruption et le désintérêt dans l’accomplissement des attributions fonctionnelles dans certains établissements sanitaires sont des facteurs qui participent à la crise existant dans le domaine sanitaire, a précisé le Premier ministre.

Pour toutes ces raisons, le Gouvernement a décidé de réformer radicalement le système sanitaire, a ajouté le Premier ministre Tariceanu.

"Nous répondons ainsi aux besoins des citoyens et nous respectons à la fois le programme de gouvernement, suivant lequel la santé est une direction d’action stratégique pour le Gouvernement. Mais par-dessus tout, il s’agit de la Constitution de la Roumanie qui, par l’article 33, consacre le droit garanti du citoyen à la protection de la santé et l’obligation de l’État à prendre des mesures pour assurer la santé publique", a encore dit Calin Popescu-Tariceanu.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
De l’or pour des médecins roumains au concours international Eureka, à Bruxelles
(23/nov./2015)
Une équipe de médecins de l’Hôpital militaire central de Bucarest a remporté la médaille d’or au (...)
Chercheurs roumains et prix Nobel de médecine
(14/nov./2012)
[photo : Romania Libera] A l’occasion du centenaire de la naissance du seul Roumain (...)
Roumanie : un IPhone pour détecter les cancers de la peau
(31/aoû./2011)
Une équipe de deux dermatologues et deux mathématiciens roumains travaillent à une nouvelle (...)
Hôpitaux et cliniques privés : les investisseurs s’étendent en Roumanie
(25/jan./2011)
Les managers de l’industrie de la santé ont inclus dans leur business plan d’autres villes que (...)
Les pharmacies et la commercialisation des médicaments en Roumanie
(24/nov./2010)
Environ 40 distributeurs se partagent le marché roumain de la distribution pharmaceutique. Le (...)
Roumanie : nouvelles cliniques cherchent des medecins stars
(26/avr./2010)
Les réseaux de cliniques privées roumains ont annoncé des investissements dans différents (...)
59 cas de grippe H1N1 en Roumanie
(24/jui./2009)
Le gouvernement roumain a confirmé deux cas supplémentaires de grippe H1N1, vendredi dernier, ce (...)