avril 2008

Traian Basescu : "La Justice en Roumanie aura des problèmes encore bien des années"

Bucarest, 10 mars(Rompres) - La Justice de Roumanie "aura des problèmes encore bien des années" parce que les juges sont intangibles et, "depuis le président, le Premier ministre, personne ne peut questionner un juge sur la raison pour laquelle il a donné une certaine solution à un dossier" : "La Constitution les rend intangibles. Ni le chef de l’État, personne ne peut rien faire, ils ne peuvent être ni surveillés, ni écoutés, rien", a déclaré le président Traian Basescu, mercredi soir, à la chaîne B1 TV.

Il a précisé avoir entamé les consultations avec les partis politiques pour la modernisation de la Constitution, mais que rien n’avait été fait : "L’État, tel qu’il est, avec ambiguités fonctionnelles, de responsabilités, est ce qui convient à l’actuelle classe politique", a ajouté le chef de l’État.

Le juge qui a donné le droit à l’homme d’affaires Costica Costanda de construire dans le Parc Bordei est "corrompu", a affirmé dans ce contexte le président Basescu. Selon le chef de l’État, tous les magistrats qui ont donné gain de cause à Costica Costanda "se sont transformés dans le Conseil général de Bucarest", ne respectant pas l’acte par lequel les propriétaires initiaux avaient accepté l’échange de terrain proposé par la mairie de la capitale et transgressant ainsi la loi - le Plan d’urbanisme général de Bucarest -, qui imposait des restrictions sur le terrain concerné.

"Les personnes âgées qui ont accepté l’échange avec le Village français ont vendu à Costanda, qui a acheté connaissant les restrictions ; il l’a acheté sachant qu’il pouvait acheter des juges", a relevé Traian Basescu.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie, un exemple de la lutte anti-corruption ?
(6/jui./2016)
L’hebdomadaire britannique The Economist a publié, dans une édition papier, un article sur la (...)
Une jeune fille pulvérisée par la voiture d’un diplomate russe
(23/oct./2012)
[photo : Adevarul] La vie de la jeune Mădălina Băcanu a été détruite, dimanche soir, quand le (...)
Roumanie : la DGA crée des comptes sur Facebook, YouTube et Yahoo Messenger
(11/fév./2010)
La Direction générale anti-corruption (DGA) fait son entrée sur les réseaux sociaux sur le Net, en (...)
Roumanie : sanctions pour les anciens agents de la Securitate et des anciens activistes communistes
(22/jan./2010)
La Société roumaine d’études historiques (SSIR) a lance une pétition, signée par des noms importants (...)
L’Ile des Serpents : la Roumanie gagne à La Haye face à l’Ukraine
(3/fév./2009)
Depuis 42 ans, l’Ile des Serpents fait l’objet d’un différend entre la Roumanie et l’ancienne Union (...)
Roumanie. Le Parlement décide une "nouvelle nationalisation" des maisons
(9/oct./2008)
"Le Parlement a décidé la nouvelle nationalisation", titre le journal Romania Libera affirmant (...)
Roumanie. Une législation pour lutter contre l’antisémitisme
(18/sep./2008)
Bucarest, 18 sept /Agerpres/ - Le conseiller gouvernemental Mihnea Constantinescu a déclaré ce (...)