février 2006

12 000 investisseurs actifs à la Bourse des Valeurs de Bucarest, Roumanie

Bucarest, 15 fév/Rompres/ - L’intérêt pour le marché roumain du capital est en hausse, le nombre des investisseurs actifs à la Bourse des Valeurs de Bucarest (BVB) arrivant à 12 000 contre 10 000 environ l’année passée, a déclaré mercredi à l’agence Rompres le directeur général de la BVB, Stere Farmache.

Selon M. Farmache, les investisseurs sur le marché boursier sont plus nombreux mais sur ceux-ci il y en a qui ne sont pas classés dans la catégorie des investisseurs actifs, vu leur horizon d’investissement qui dépasse un mois, voire une année.

’’Les investisseurs actifs sont ceux qui font au moins un achat par mois. Le nombre des comptes ouverts aux sociétés de courtage est pourtant bien plus grand. Il y a des investisseurs qui ont tant des comptes en espèces que des comptes de valeurs mobilières. La somme de ces comptes est d’au moins 60 000 au niveau des sociétés de services d’investissements financiers’’, a précisé M. Farmache.

Les personnes physiques continuent à avoir le plus important poids dans le montant des achats, soit environ 53%, et l’investissement étranger détient un poids de 28-29%. Concernant les grands investisseurs institutionnels, la structure de ceux-ci a subi quelques modifications mais non pas de changements fondamentaux, dit Stere Farmache.

Même si le marché boursier a enregistré ces derniers jours des corrections des prix négatives, ses rendements restent intéressants.

Ceux qui auraient investi au début de cette année dans des actions SIF (Société d’Investissements Financiers) auraient obtenu à la fin de la première semaine du mois de février une hausse moyenne de plus de 15%, soit environ autant que les dépôts bancaires leur auraient apporté en trois ans. Ceux qui auraient placé de l’argent dans les actions les plus liquides de la bourse, autres que les SIF, auraient obtenu encore plus, soit 27% en moyenne (soit à peu près le rendement pour 5 ou 6 ans dans le système bancaire).

Un portefeuille d’actions BRD (Banque roumaine de Développement), Petrom, Rompetrol, La Banque Transylvanie, Impact, La Banque Carpatica, Antibiotice Iasi aurait apporté un rendement moyen de 24%.

La liquidité du marché boursier roumain pourrait augmenter de 50% en 2006 et l’indice BET, qui indique l’évolution des prix des plus liquides actions cotées à la bourse, s’appréciera de 30%, sur l’actuelle structure des émitants et des instruments financiers, estimaient les courtiers de la BVB à la fin de l’année passée.

D’après eux les actions des sociétés des secteurs financier et pétrolier domineront cette année le marché boursier roumain.

2005 a été une année bonne pendant laquelle la bourse a acquis la masse critique nécessaire pour s’affirmer comme une institution importante de l’économie de marché. Le maintien du rythme ascendant des dernières années et surtout les volumes des transactions, en hausse accentuée, ont été les indicateurs de cet état de fait. Etant donné la baisse accentuée des intérêts sur le marché monétaire, le marché du capital a commencé à devenir intéressant pour un nombre d’investisseurs de plus en plus grand.

En 2005, le secteur financier a apporté la plus grande satisfaction aux investisseurs. Ce secteur a enregistré dans son ensemble des appréciations des cotations supérieures à celle de l’indice BET-C, par conséquent, supérieures à celle du marché.

Les titres des Sociétés d’Investissements Financiers ont haussé en 2005 en moyenne de 175% (sans compter les dividendes distribuées).

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Evolution 2010 de l’ Indice des prix à la consommation (IPC) en Roumanie
(15/nov./2010)
Les prix à la consommation ont augmenté de 0,55% en Roumanie en octobre 2010, menés (...)
Roumanie : l’une des TVA les plus élevées d’Europe, 24%
(1er/jui./2010)
Le passage de 19 % à 24 % de la TVA fait de la TVA en Roumanie l’une des plus élevées d’Europe, (...)
La Roumanie entre récession et rigueur budgétaire
(12/mai./2010)
La Roumanie va introduire un impôt supplémentaire pour les propriétaires de plusieurs biens (...)
Le piège du taux de change de l’Euro : à 4,1 Lei nous vivons, à 4,8 nous mourrons
(27/jui./2009)
Les dernières estimations montrent que le taux de change de l’Euro va encore monter, rendant la (...)
Roumanie : les banques roumaines assouplissent le crédit
(19/jan./2009)
’’Les Roumains peuvent avoir accès, à partir de janvier, à des crédits garantis avec des hypothèques, (...)
Roumanie : chute du leu, montée des prix
(14/jan./2009)
Après la publication lundi par la Banque Nationale de Roumanie (BNR) d’un cours de référence de (...)
La Roumanie se prépare pour la crise
(23/oct./2008)
"La Roumanie se prépare pour la crise", écrit Romania Libera mentionnant la dynamique des revenus (...)