décembre 2007

La Roumanie ne reconnaîtra pas un Kosovo indépendant

Bruxelles, 14 déc (Rompres) - De notre envoyé spécial à Bruxelles : Le président Traian Basescu a déclaré ce vendredi à Bruxelles, à l’issue du sommet de l’UE, que le Conseil européen avait décidé de créer, à la suite de la demande formulée par la Roumanie, une force de stabilité dans la région, avant d’adopter, en janvier prochain, une décision concernant le statut du Kosovo.

’Je pense que nous avons eu une position constructive, européenne, et qui, en même temps, est dans l’intérêt national de la Roumanie. La Roumanie a affirmé très clairement que dans le contexte de l’absence d’une résolution de l’ONU et du non-respect du droit international, particulièrement du concept d’intégrité territoriale, d’inviolabilité des frontières, elle ne pouvait pas reconnaître le Kosovo’, a relevé le chef de l’État.

Selon lui, il n’est pas facile pour la Roumanie de se trouver dans cette position, mais c’est une position d’intérêt national. De même, a-t-il ajouté, la qualité de membres de l’Union européenne ’nous oblige à la solidarité avec nos partenaires européens’.

’Nous avons proposé que des conditions soient créées pour nous, afin que nous participions à la force de l’UE qui sera déployée dans la région, ce qui signifie que la décision de participation devra être adoptée avant une éventuelle décision au sujet du futur statut du Kosovo. Attention, nous ne discutons pas à présent, et le Conseil également n’a pas discuté, d’une position déjà connue. Cependant, pour toute éventualité, pour des situations où la Roumanie serait dans la position de ne pas accepter la solution adoptée pour le Kosovo, nous avons demandé qu’à présent, à ce Conseil, soit adoptée la décision de créer la force UE qui assure la sécurité dans la région’’, a expliqué le président.

M. Basescu a souligné que ’dans l’éventualité de la décision de l’indépendance, que nous ne souhaitons pas, la Roumanie ne pourrait plus répondre à la demande d’assistance pour le maintien de l’ordre sur le territoire d’un État qu’elle ne reconnaît pas’.

’Le Conseil a été d’accord pour adopter à présent la décision politique au sujet de la constitution de la force, les ministres des Affaires étrangères devant établir les détails en janvier’, a affirmé M. Basescu.


Bruxelles, 14 déc /Rompres/ - Le Premier ministre roumain Calin Popescu-Tariceanu a réitéré, vendredi dans la matinée, avant sa participation à la réunion du Conseil européen, que la Roumanie ne reconnaîtrait pas l’indépendance de la province du Kosovo.

Selon M. Tariceanu, ’’un large intérêt existe (au niveau de l’Union européenne) visant à soutenir une position commune dans cette question’’ et la Roumanie se déclare favorable à ce point de vue.

’’Il reste pourtant un problème vis-à-vis duquel la position de la Roumanie est claire : nous n’allons pas reconnaître le statut d’indépendance de la province du Kosovo, par conséquent, nous ne reconnaîtrons pas un Kosovo indépendant, du fait d’avoir de sérieuses réserves quant à la manière dont ce statut doit être accordé et ses possibles conséquences sur toute la région des Balkans occidentaux (sud-est de l’Europe)’’, a dit Calin Popescu-Tariceanu.

Les participants au Conseil européen d’hiver, chefs d’Etats et de gouvernements et ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’Union européenne, aborderont ce vendredi à Bruxelles, pendant un déjeuner de travail commun le dossier Kosovo.

Les travaux du Conseil européen d’hiver marquent la fin de la présidence portugaise de l’Union européenne.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie interdit l'entrée dans ses ports aux navires russes
(17/avr./2022)
Selon l’Autorité navale roumaine, aucun navire immatriculé en Russie ne pourra plus accoster dans (...)
Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie
(16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, (...)
Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains
(7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du (...)
La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses (...)
La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue (...)
Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au (...)
Roumanie: "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération"
(22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est (...)