février 2007

Position de la Roumanie face à la Serbie et le Kosovo

Bucarest, 9 fév /Rompres/ - Le message que je veux donner est de demander tant à la Serbie, qu’aux leaders du Kosovo de faire preuve de flexibilité dans les négociations, de façon à aboutir le plus tôt possible à une fin constructive, a déclaré le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu vendredi, dans une conférence presse organisée à l’occasion de la visite à Bucarest de son homologue de Croatie, Ivo Sanader.

’’La Roumanie est très intéressée et a suivi de près les efforts d’Ahtisaari, censés assurer la stabilité de la région et son rapprochement des structures euro-atlantiques’’, a affirmé Popescu-Tariceanu, répondant à la question d’un journaliste sur la façon dont la Roumanie appréciait les propositions liées au futur statut de la province du Kosovo, présentées récemment par l’émissaire spécial de l’ONU, Martti Ahtisaari.

Le chef de l’exécutif de Bucarest a souligné que la Roumanie ’’apprécie l’activité de l’émissaire et soutient sa mission et son mandat’’.

Selon le Premier ministre roumain,’’les propositions présentées il y a une semaine par Ahtisaari représentent une base de négociations pour les Serbes et les Kosovars, et la solution finale doit être fondée sur un accord de Belgrade et de Pristina concernant ces propositions’’.

Le Premier ministre croate Ivo Sanader a souligné, pour sa part, l’importance historique du plan Ahtisaari et affirmé que son pays soutenait la stabilisation de la région.

L’émissaire spécial de l’ONU a remis le 2 février au président serbe, Boris Tadic, le projet de résolution sur le statut de la province du Kosovo. Puis, il est parti pour Pristina, afin de rencontrer aussi les leaders kosovars albanais.

Le représentant de l’ONU a décrit sa proposition comme étant le résultat du compromis après une année de discussions entre Belgrade et Pristina et comme incluant une série de garanties pour les Serbes et les autres minorités du Kosovo. Ahtisaari a mis en évidence l’implication garantie des minorités dans l’Assemblée du Kosovo et le gouvernement, la création ’’d’un certain nombre de nouvelles municipalités’’, à population serbe majoritaire, et la protection des églises orthodoxes du Kosovo.

Martti Ahtisaari a annoncé qu’après la présentation de sa proposition, Belgrade et Pristina auront à leur disposition quelques semaines pour formuler leurs objections.Il a exprimé l’espoir que ce printemps, il pourrait présenter une proposition finale au Conseil de Sécurité.

Dans une déclaration faite à l’issue de la rencontre avec le représentant de l’ONU, Boris Tadic, il a affirmé que le projet de proposition ’’ouvre les portes pour un Kosovo indépendant’’.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
La Roumanie interdit l'entrée dans ses ports aux navires russes
(17/avr./2022)
Selon l’Autorité navale roumaine, aucun navire immatriculé en Russie ne pourra plus accoster dans (...)
Plus de barbelés entre la Roumanie et la Moldavie
(16/jan./2010)
Les barbelés sur la berge de la rivière Prut, sur la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, (...)
Les élections présidentielles américaines dans les journaux roumains
(7/nov./2008)
7 novembre 2008 "La révolution Obama" est intitulé l’article de l’écrivain Mircea Cartarascu du (...)
La Roumanie, meilleur ami de la République de Moldavie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - La République de Moldavie estime que la Roumanie est l’un de ses (...)
La Roumanie soutient les perspectives européennes du Monténégro
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct(Agerpres) - La Roumanie souhaite soutenir constamment, tant du point de vue (...)
Contribution de la Roumanie à la reconstruction de la Géorgie
(23/oct./2008)
Bucarest, 23 oct /Agerpres/ - Dans la période 2008-2009, la Roumanie aura une contribution au (...)
Roumanie: "la mer Noire doit devenir une zone de réelle coopération"
(22/oct./2008)
Bucarest, 22 oct /Agerpres/ - Le président Traian Basescu a déclaré mercredi, à Constanta (sud-est (...)