novembre 2006

Les compagnies roumaines d'électricité prêtes pour la compétition

Vienne, 9 nov/Rompres/ - Les grandes compagnies roumaines qui travaillent dans le domaine de la production et du transport de l’énergie électrique sont préparées à faire face à la compétition à l’intérieur de l’Union européenne, après le 1er janvier 2007 (date d’entrée de la Roumanie dans l’UE, ndlr), a déclaré jeudi à l’agence Rompres, Darius Mesca, secrétaire d’Etat au ministère de l’Economie et du Commerce (MEC).

’’Heureusement pour notre pays, les grandes compagnies du secteur énergétique sont déjà dans des phases avancées d’application de projets, qui leur permettent de ne pas avoir de grandes difficultés en ce qui concerne le transport, voire la production et la distribution de l’électricité. Vous pouvez remarquer le fait que la majorité des distributeurs d’électricité de Roumanie sont déjà privatisés et que la privatisation des producteurs suivra, en conformité avec la stratégie du ministère de l’Economie et du Commerce. Nous considérons donc que nous sommes avancés de ce point de vue et que nous n’aurons pas de difficultés à cet égard’’, a dit M. Mesca.

Darius Mesca ne prévoit pas la possibilité d’une situation critique en ce qui concerne les prix de l’électricité en Roumanie après le moment de son entrée dans l’UE. Les prix de l’électricité seront à son avis supportables pour la population.

’’Après 2007, les prix de l’électricité seront soutenables en Roumanie, avec un effort plus grand de la part des consommateurs, notamment, de la population et respectivement des gros consommateurs industriels’’, estime l’officiel du MEC, qui a participé au sommet de l’électricité de Vienne.

Darius Mesca a réconfirmé la position dominante de la Fédération de Russie sur le marché du pétrole et du gaz naturel et a fait connaître que la Russie était ’’le premier acteur d’Europe, jusqu’à présent du moins, quant à l’alimentation en gaz naturel, compte tenu de l’immense volume de gisements que ce pays possède et des interconnexions existantes. Vu aussi les plans concernant les investissements dans les gazoducs, je peux dire que la Russie continuera à avoir un rôle que nul pays membre de l’Union européenne ne se permet d’ignorer’’.

Les sources d’électricité non conventionnelles ont également été abordées lors des débats en session plénière du sommet. L’importance de ces sources, y compris pour la Roumanie, a été soulignée par Louis Borgo, représentant de la BERD pour le secteur de l’énergie et des utilités. Louis Borgo a critiqué l’absence des grands projets à niveau global.

Se référant à l’utilisation du biogaz comme source d’énergie alternative, Darius Mesca a montré qu’il y avait quelques projets ayant pour auteurs de grandes compagnies d’Allemagne avec de possibles partenaires roumains. Il dit que ces projets sont en phase de tâtonnement et que, selon les données à la disposition du MEC, ils semblent faisables pour la Roumanie.

Selon Darius Mesca, il est tôt d’avancer des chiffres quant aux investissements dans ce secteur, il a pourtant dit que l’énergie verte devrait représenter, à l’horizon des années 2010-2012, 33% de la production totale de la Roumanie.

[Roumanie.com]

        e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Roumanie : le Forum européen de robotique se tiendra à Bucarest cette année
(19/mar./2019)
Plus de 600 exposants seront présents à Bucarest, les 20 et 22 mars, lors de la première édition (...)
La Roumanie construit un ferry 100% électrique pour la Norvège
(4/fév./2018)
C’est une première pour la Roumanie : les chantiers navals Vard de Braila entamera dans les (...)
Partenariat informatique entre une société roumaine et Adobe
(4/déc./2017)
La société Adobe a récemment signé un partenariat avec la société roumaine Trans Sped, grâce auquel (...)
La Roumanie, une pépinière de startups
(19/sep./2017)
A première vue, la Roumanie paraît peu adaptée aux startups de dernière génération. Dans les cliché, (...)
WikiLeaks : seul Bitdefender résiste à l'espionnage de la CIA
(13/mar./2017)
La CIA arrive à profiter de certaines failles des systèmes de sécurité informatique, selon (...)
Dacia lance ses nouvelles Logan et Sandero au Salon de l'Automobile de Paris
(16/sep./2016)
Le constructeur roumain Dacia est habituellement très attentif à la diffusion dans les médias de (...)
Le roumain, deuxième langue la plus parlée dans les bureaux de Microsoft‏
(13/mai./2015)
La Roumanie a démontré qu’elle est devenue un leader dans les technologies informatiques, et le (...)