octobre 2007

Roumanie : inauguration du 2e réacteur de la Centrale nucléaire de Cernavoda

Le Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu a inauguré, ce vendredi, le deuxième réacteur de la Centrale nucléaire-électrique de Cernavoda, en présence du président de la Chambre des Députés, du ministre de l’Économie et des Finances et des ambassadeurs d’Italie et du Canada à Bucarest, ainsi qu’en présence du chef de la Délégation de la Commission européenne en Roumanie.

Dix années environ après la mise en marche du premier réacteur, en mettant en fonction ce deuxième réacteur les autorités roumaines respectent leurs promesses et engagements de créer un système énergétique viable, a relevé, à cette occasion, le chef de l’Exécutif.

’’Nous sommes surtout préoccupés de trouver un système énergétique qui puisse fonctionner comme un système sûr, viable et susceptible de livrer de l’électricité à prix très compétitif’’, a déclaré Calin Popescu-Tariceanu, tout en soulignant que le deuxième réacteur pourra y contribuer.

A Cernavoda sont jetées, ainsi, les bases d’un système énergétique qui pourra livrer de l’énergie à prix compétitif pour la croissance économique soutenue dont la Roumanie a besoin, a dit le Premier ministre.

Selon le ministre de l’Économie et des Finances, Varujan Vosganian, la mise en marche du deuxième réacteur devrait assurer l’année prochaine une hausse du PIB de 100 millions EUR et une quantité supplémentaire d’électricité de 10 pc, pour un prix trois fois moins cher.

D’ici 2014, deux tiers de l’électricité seront obtenus en Roumanie à partir de l’eau. A la moitié de la décennie prochaine, la Roumanie sera capable d’assurer depuis ses propres ressources la quantité nécessaire d’énergie, a relevé le ministre cité.

Les ambassadeurs d’Italie et du Canada ont fait valoir la longue et bonne collaboration des trois pays au projet de Cernavoda, cependant que le chef de la Délégation de la Commission européenne, Donato Chiarini, a insisté sur l’importance du développement de projets énergétiques conformes aux standards européens dans le domaine de l’environnement.

Grâce à la finalisation et à l’exploitation commerciale du deuxième Réacteur de la CNE Cernavoda, l’apport de l’énergie nucléaire en Roumanie se situera à 17-18 pc de la production totale d’électricité, des effets positifs seront enregistrés sur le plan de la stabilité du système énergétique et des prémisses seront créées pour maintenir le prix de vente de l’électricité à la population.

Le deuxième réacteur de la CNE Cernavoda a été construit aux termes d’un contrat conclu en 2003 avec Atomic Energy of Canada Ltd. et le groupe industriel Ansaldo - Italie. Ce réacteur Candu 6 est le deuxième de ce type sur la plate-forme de la CNE Cernavoda, le premier fonctionnant sans interruption depuis 1996.

Le Ministère de l’Économie et des Finances achèvera, le 25 octobre, de recevoir les offres en vue de la construction des 3ème et 4ème réacteurs, la compagnie qui s’occupera du projet devant être désignée l’année prochaine.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Roumanie : le Forum européen de robotique se tiendra à Bucarest cette année
(19/mar./2019)
Plus de 600 exposants seront présents à Bucarest, les 20 et 22 mars, lors de la première édition (...)
La Roumanie construit un ferry 100% électrique pour la Norvège
(4/fév./2018)
C’est une première pour la Roumanie : les chantiers navals Vard de Braila entamera dans les (...)
Partenariat informatique entre une société roumaine et Adobe
(4/déc./2017)
La société Adobe a récemment signé un partenariat avec la société roumaine Trans Sped, grâce auquel (...)
La Roumanie, une pépinière de startups
(19/sep./2017)
A première vue, la Roumanie paraît peu adaptée aux startups de dernière génération. Dans les cliché, (...)
WikiLeaks : seul Bitdefender résiste à l'espionnage de la CIA
(13/mar./2017)
La CIA arrive à profiter de certaines failles des systèmes de sécurité informatique, selon (...)
Dacia lance ses nouvelles Logan et Sandero au Salon de l'Automobile de Paris
(16/sep./2016)
Le constructeur roumain Dacia est habituellement très attentif à la diffusion dans les médias de (...)
Le roumain, deuxième langue la plus parlée dans les bureaux de Microsoft‏
(13/mai./2015)
La Roumanie a démontré qu’elle est devenue un leader dans les technologies informatiques, et le (...)