août 2006

Roumanie : politique énergétique et production de biocarburants

La compagnie Petrom analyse à présent les plus efficaces modalités pour la production des biocarburants dans les conditions où, conformément à la législation européenne, environ 2% des carburants de la Roumanie devront être obtenus à base de biomasse, a déclaré jeudi Mariana Gheorghe, directeur général de la compagnie.

’’Les biocarburants représentent une nouvelle activité pour Petrom et la législation en Roumanie a été approuvée récemment. Petrom devra prendre des mesures afin de réaliser la production de 2% et nous sommes en train d’analyser les options’’ a dit Mariana Gheorghe.

Selon le représentant de Petrom, la compagnie achètera, dans une première phase, des biocombustibles sur le marché et fera les investissements nécessaires pour la réalisation du mélange de biocarburants, après quoi, en fonction de l’offre, elle établira d’où ils seront acquis pour arriver à la quantité fixée.

La vente des biocarburants sur le plan mondial représentera à l’avenir un élément important. A présent à lieu un processus de transition, une série de conditions souffrant des modifications en ce qui concerne le niveau de décision dans le domaine des politiques énergétiques, les pratiques dans le secteur forestier, les politiques agricoles et l’industrie forestière.

La production de biocarburants a eu une évolution significative. Pendant la période 1994 - 2003, par exemple, la consommation de bioéthanol a été portée de 38 500 tonnes à 77 197 tonnes et celles d’esters végétaux a augmenté de 64 400 à 322 605 tonnes.

Du point de vue écologique, le Livre Blanc de l’Union européenne demande une diminution de la dépendance vis-à-vis du pétrole (qui s’élève actuellement à 98%) et l’utilisation des combustibles alternatifs, tels les biocombustibles.

En outre, le Livre Vert ’’Vers une stratégie européenne pour la sécurité de l’alimentation en énergie’’, établit comme objectif que les combustibles conventionnels employés dans le transport routier soient remplacés dans une proportion de 20% d’ici l’an 2020.

Le Parlement européen a demandé par la résolution du 18 juin 1998 que le segment de marché des biocombustibles augmente jusqu’à 2% le long de cinq ans, grâce à un paquet de mesures telles les exemptions de paiement des taxes, assistance financière à l’industrie des transformations et l’établissement d’un taux obligatoire de biocombustibles pour les compagnies pétrolières.

[Roumanie.com]

    e-mail     Imprimer cet article


VOIR AUSSI
Roumanie : le Forum européen de robotique se tiendra à Bucarest cette année
(19/mar./2019)
Plus de 600 exposants seront présents à Bucarest, les 20 et 22 mars, lors de la première édition (...)
La Roumanie construit un ferry 100% électrique pour la Norvège
(4/fév./2018)
C’est une première pour la Roumanie : les chantiers navals Vard de Braila entamera dans les (...)
Partenariat informatique entre une société roumaine et Adobe
(4/déc./2017)
La société Adobe a récemment signé un partenariat avec la société roumaine Trans Sped, grâce auquel (...)
La Roumanie, une pépinière de startups
(19/sep./2017)
A première vue, la Roumanie paraît peu adaptée aux startups de dernière génération. Dans les cliché, (...)
WikiLeaks : seul Bitdefender résiste à l'espionnage de la CIA
(13/mar./2017)
La CIA arrive à profiter de certaines failles des systèmes de sécurité informatique, selon (...)
Dacia lance ses nouvelles Logan et Sandero au Salon de l'Automobile de Paris
(16/sep./2016)
Le constructeur roumain Dacia est habituellement très attentif à la diffusion dans les médias de (...)
Le roumain, deuxième langue la plus parlée dans les bureaux de Microsoft‏
(13/mai./2015)
La Roumanie a démontré qu’elle est devenue un leader dans les technologies informatiques, et le (...)